Job confiné à Pampelune ?
Article mis en ligne le 29 août 2020
dernière modification le 30 août 2020

par Luc

Nous nous sommes un peu perdus de vue pendant cette période de confinement... Nous aurions pu continuer nos rencontres en visio conférence... à voir d’ailleurs... manière d’élargir le groupe et de permettre à ceux qui ne peuvent pas se déplacer ou difficilement... Il y avait malgré tout d’autres urgences.
Nous verrons bien.

Pour nous replonger dans la lecture de notre livre, pour reprendre la route que nous avons délaissée un moment, rien de tel que la contemplation de cette sculpture totalement incroyable qu’on trouve sur les chapiteaux provenant du cloître de la cathédrale de Pampelune. Miraculeusement sauvée des ruines du temps.

L’artiste, absolument hors pair, voulait que le passant puisse entrer d’un seul coup dans le mystère de ce livre en l’espace de quatre représentations. Ce chapiteau associé à d’autres représentant la passion et la résurrection nous rappelle que le combat que Job mène pour renouer avec Dieu trouve sa solution dans le chemin ouvert par le Christ lui même.

Cette oeuvre a presque 900 ans (on date l’oeuvre de 1140-1150) ! Si le cloitre n’est plus là pour nous aider à entrer dans l’attitude qui convient pour lire avec le coeur ce qui est représenté, il faut louer la manière dont le musée qui les héberge a su mettre en valeur au delà de la pierre le contenu du livre de Job qui fait surgir la prière au sein de la pierre telle une animation 3D.

Je vous propose, avant de reprendre vos notes et de vous replonger dans les textes, de laisser défiler ces quelques photos et de laisser ainsi remonter à la surface, en déchiffrant les moindres détails de ces sculptures, tout ce que nous avons pu partager depuis ces deux ans....

 <br width='600' height='548' />  <br width='600' height='442' />  <br width='600' height='453' />  <br width='600' height='557' />

http://jalladeauj.fr/navarreromane/styled-8/