Réjouissons-nous avec Julie et Bintou
Article mis en ligne le 12 avril 2020

par Luc


« Le Christ est ressuscité des morts ! Par la mort, Il a vaincu la mort à ceux qui sont dans les tombeaux, Il a donné la vie. »

 Le Christ nous rassemble aujourd’hui à Saint Alexandre

Père Otero : Bien-Aimés de Dieu

Comme Julie et Bintou, de nombreux catéchumènes se réjouissaient de recevoir le sacrement du baptême en ce jour, Mgr Dubost leur témoigne son soutien.

Mgr Dubost : Chers frères et sœurs, chères Julie et Bintou

Chers frères et sœurs… (Cliquez pour lire la suite)

Dieu aime la liberté

Il nous plonge dans la vie pour qu’en toute connaissance de cause nous choisissions de suivre le Christ librement.

Vous connaissez la réalité du monde, ses joies, ses horreurs, ses difficultés, ses confinements.

Vous vous connaissez aussi avec vos ambiguïtés.

Mais librement vous avez demandé le baptême. Et au nom du Christ, au nom de la communauté chrétienne, j’ai eu la joie de vous appeler au baptême.

C’était le 1er mars.

A l’époque nous pensions que vous seriez baptisés la nuit pascale…et nous nous en faisions une joie.

Le coronavirus nous prive de la célébration de samedi soir prochain mais il ne nous prive pas de la joie.

Je sais votre désir d’être chrétien et j’ose vous dire « frère » « sœur » c’est parce qu’à mes yeux vous êtes déjà entrés dans l’Eglise.

J’aurais voulu vous donner une date de baptême avec certitude…je ne peux que rêver à la Pentecôte en attendant de connaitre ce qui sera décidé par le Corona et le gouvernement.

Mais à la veille de la date où vous auriez dû être baptisés je tenais à vous dire mon amitié et à vous demander de prier pour notre diocèse et pour la santé du monde !

Mgr Michel DubostRetour ligne automatique
Administrateur apostolique du diocèse de Lyon

Témoignage d’une accompagnante (Marie Thérèse)

Julie est l’une des 150...

catéchumènes qui devaient être baptisés pour Pâques et elle se réjouissait d’être bientôt membre de cette grande famille des chrétiens. Cette cérémonie sera reportée à Pentecôte … ou plus tard et elle vit difficilement cette situation. Nous communiquons par mails ou SMS, elle me dit son angoisse et son inquiétude ; elle ne doute pas de l’amour infini de Dieu pour l’humanité mais revient souvent à cette question : « Pourquoi ? » Pourquoi tant de malheur ? Et pourquoi maintenant ? Et en réponse : le silence de Dieu !
Et encore un autre point : « Pour moi, dit Julie, le baptême, c’est une nouvelle vie, une renaissance, une grande joie et une fête ! Mais comment célébrer cela au milieu de la souffrance et de la mort ??? »

Que dire, sinon écouter, écouter encore, être présent à ses côtés (mais à distance, pas facile !!!) ; remarquer tous les gestes de solidarité et de dévouement, et oser une parole de foi même quand Dieu se tait et semble absent, comme pendant la Passion où Jésus a supporté trahison, doute et souffrance ; et puis voir enfin la vie plus forte que le mort dans la résurrection du Christ et pouvoir affirmer : « Il est ressuscité ! »

Accompagner des catéchumènes peut nous bousculer, nous interpeller mais c’est toujours avec joie que nous marchons avec eux. Aussi, je peux rendre grâce pour ce parcours qui « nous » fait progresser ensemble sur le chemin des disciples de Jésus. Et, sur ce chemin, avec l’aide de l’Esprit-Saint, chacun va faire l’expérience de cette rencontre personnelle avec le Ressuscité.

La joie des chevilles jusqu'au ciel

Nous sommes tous la joie

Je suis dans la joie immense

Je suis dans la joie, une joie immense !
Je suis dans l’allégresse car mon Dieu m’a libéré !
Je suis dans la joie, une joie immense !
Je suis dans l’allégresse car mon Dieu m’a libéré !

Je chanterai de tout cœur le merveilles de Jésus, mon
Seigneur !
Il m’a ôté des ténèbres, il m’a délivré de tout
péché !
Je chanterai de tout cœur le merveilles de Jésus, mon
Seigneur !
Il m’a ôté des ténèbres, il m’a délivré de tout
péché !

Je suis dans la joie, une joie immense !
Je suis dans l’allégresse car mon Dieu m’a libéré !
Je suis dans la joie, une joie immense !
Je suis dans l’allégresse car mon Dieu m’a libéré !

Car mon Dieu est fidèle, il ne m’abandonne jamais !
Je n’ai plus rien à craindre car mon Dieu m’a libéré !
Car mon Dieu est fidèle, il ne m’abandonne jamais !
Je n’ai plus rien à craindre car mon Dieu m’a libéré !

Je suis dans la joie, une joie immense !
Je suis dans l’allégresse car mon Dieu m’a libéré !
Je suis dans la joie, une joie immense !
Je suis dans l’allégresse car mon Dieu m’a libéré !

(Break)

Je suis dans la joie, une joie immense !
Je suis dans l’allégresse car mon Dieu m’a libéré !

Je suis dans la joie !

Je suis dans la joie, une joie immense !
Je suis dans l’allégresse car mon Dieu m’a libéré !

Il vit et il crut

 Lecture de la Parole de Dieu

Lecture de la première lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens

Frères, ne savez-vous pas qu’un peu de levain suffit

pour que fermente toute la pâte ?
Purifiez-vous donc des vieux ferments,
et vous serez une pâte nouvelle,
vous qui êtes le pain de la Pâque,
celui qui n’a pas fermenté.
Car notre agneau pascal a été immolé :
c’est le Christ.

Ainsi, célébrons la Fête,
non pas avec de vieux ferments,
non pas avec ceux de la perversité et du vice,
mais avec du pain non fermenté,
celui de la droiture et de la vérité.

Psaume : Rendez grâce au Seigneur : Il est bon !

Rendez grâce au Seigneur : Il est bon ! Éternel est son amour ! Oui, que le dise Israël : Éternel est son amour !

Le bras du Seigneur se lève,
le bras du Seigneur est fort !
Non, je ne mourrai pas, je vivrai,
pour annoncer les actions du Seigneur.

La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs
est devenue la pierre d’angle :
c’est là l’œuvre du Seigneur,
la merveille devant nos yeux.

Lecture l’évangile selon Saint Jean

Alleluia, Alleluia
Evangile Selon Saint Jean. Il vit et il crut

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

Le premier jour de la semaine,
Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin ;
c’était encore les ténèbres.
Elle s’aperçoit que la pierre a été enlevée du tombeau.
Elle court donc trouver Simon-Pierre et l’autre disciple,
celui que Jésus aimait,
et elle leur dit :
« On a enlevé le Seigneur de son tombeau,
et nous ne savons pas où on l’a déposé. »
Pierre partit donc avec l’autre disciple
pour se rendre au tombeau.
Ils couraient tous les deux ensemble,
mais l’autre disciple courut plus vite que Pierre
et arriva le premier au tombeau.
En se penchant, il s’aperçoit que les linges sont posés à plat ;
cependant il n’entre pas.
Simon-Pierre, qui le suivait, arrive à son tour.
Il entre dans le tombeau ;
il aperçoit les linges, posés à plat,
ainsi que le suaire qui avait entouré la tête de Jésus,
non pas posé avec les linges,
mais roulé à part à sa place.
C’est alors qu’entra l’autre disciple,
lui qui était arrivé le premier au tombeau.
Il vit, et il crut.
Jusque-là, en effet, les disciples n’avaient pas compris
que, selon l’Écriture,
il fallait que Jésus ressuscite d’entre les morts.

Le Christ descend aux enfers pour tirer toute l’humanité de ses torpeurs
Notre Père

 La joie de Pâques par Bintou

Chant
Avec sa maman Corinne et sa catéchiste, Bintou a préparé quelques tableaux pour la semaine sainte qu’elle nous partage aujourd’hui

 <br width='400' height='755' />  <br width='400' height='195' />  <br width='400' height='195' />  <br width='400' height='823' />  <br width='400' height='823' />  <br width='400' height='823' />  <br width='400' height='195' />  <br width='400' height='195' />  <br width='400' height='195' />  <br width='400' height='195' />

 Notre Père

Notre Père

Voici le Corps et le Sang de Jésus

Un grand Merci à Corinne la maman de Bintou pour nous avoir aidé à prier avec les chants et son accompagnement musical.

Un dessin de Bintou

Ne partez pas sans partager un mot avec tous ceux qui sont passés sur ces pages comme vous... laissez un commentaire.

Et parce que c’était promis vous trouverez ici un apéritif de Pâques à consommer sans modération (oui oui vous avez bien lu...). Cette fois-ci c’est le secret, gardé bien caché, de Marie Angèle. Pour lever le voile cliquez ici