Veillée Pascale : une lumière fulgurante a jailli au coeur de nos vies
Article mis en ligne le 11 avril 2020
dernière modification le 16 avril 2020

par Luc
Au plus profond de la nuit une flamme a jailli

Entrons dans ce temps de célébration, une nuit pascale confinée mais connectée, chacun à son rythme mais en union de prière.

Veillez et priez

 De la nuit du Père aimé Duval

Tout ça, c’est beau mais la nuit, la nuit, la nuit...

Pourquoi tu fis la nuit si longue

Pour ceux qui ne dorment (...)

Pour ceux qui ne dorment pas
Oh, pourquoi, pourquoi, pourquoi, Seigneur ?
Pourquoi, Seigneur qui fis le monde
Pourquoi tu fis la nuit si longue
Si longue, si longue, si longue pour moi ?
Tu fis le jour et le soleil
Avec des rêves pour le sommeil
Tu fis l’ivoire, l’ébène noire
Avec la neige dessus les toits
Tout ça, c’est beau mais la nuit, la nuit, la nuit...
Tu fis un jour d’un peu de terre
Le cœur de l’homme et son mystère
Oh oui !…

  ..Au feu nouveau qui éclate dans le ciel

Voici la longue marche Vers la terre de liberté

Qu’éclate dans le ciel La (...)

Qu’éclate dans le ciel
La joie des anges (la joie des anges)
Qu’éclate de partout
La joie du monde (la joie du monde)
Qu’éclate dans l’église
La joie des fils de Dieu
La lumière éclaire l’église
La lumière éclaire la terre
Peuples chantez
Peuples chantez
Nous te louons, Splendeur du Père, Jésus Fils de Dieu
Nous te louons, Splendeur du Père, Jésus Fils de Dieu
Voici pour tous les temps
L’unique Pâques (l’unique Pâques)
Voici pour Israël
Le grand passage (le grand passage)
Voici la longue marche
Vers la terre de liberté
Ta lumière éclaire la route
Dans la nuit ton peuple s’avance
Libre et vainqueur
Libre et vainqueur
Nous te louons, Splendeur du Père, Jésus Fils de Dieu
Nous te louons, Splendeur du Père, Jésus Fils de Dieu
Voici maintenant l’heure
De la victoire (de…
Nous te louons, Splendeur du Père, Jésus Fils de Dieu
Nous te louons, Splendeur du Père, Jésus Fils de Dieu
Amour infini
De notre Père (de notre Père)
Suprême témoignage
De sa tendresse (de sa tendresse)
Pour libérer l’esclave
Tu as livré le Fils
Bienheureuse faute de l’homme
Qui valu tout monde en détresse
Le seul Sauveur
Le seul Sauveur
Nous te louons, Splendeur du Père, Jésus Fils de Dieu
Nous te louons, Splendeur du Père, Jésus Fils de Dieu
Victoire qui rassemble
Le ciel et la terre (le ciel et la terre)
Victoire où Dieu se donne
Un nouveau peuple (un nouveau peuple)
Victoire de l’amour
Victoire de la vie
Oh Père accueille la flamme
Qui vers toi s’élève en offrande
Feu de nos cœurs
Feu de nos cœurs
Nous te louons, Splendeur du Père, Jésus Fils de Dieu
Nous te louons, Splendeur du Père, Jésus Fils de Dieu
Que brille devant toi
Cette lumière (cette lumière)
Demain se lèvera
L’aube nouvelle (l’aube nouvelle)
D’un monde rajeuni
Dans la Pâques de ton fils
Et que règnent la paix, la justice et l’amour
Et que passent tous les hommes de cette terre à ta grande maison
Par Jésus-Christ
Par Jésus-Christ
Nous te louons, Splendeur du Père, Jésus Fils de Dieu
Nous te louons, Splendeur du Père, Jésus Fils de Dieu
Nous te louons, Splendeur du Père, Jésus Fils de Dieu
Nous te louons, Splendeur du Père, Jésus Fils de Dieu

 <br width='400' height='267' />  <br width='400' height='226' />  <br width='400' height='300' />  <br width='400' height='301' />  <br width='400' height='300' />  <br width='400' height='400' />  <br width='400' height='300' />  <br width='400' height='225' />

  Lecture du livre de la genèse

Au commencement, tout au commencement, au commencement de chacune ne nos vies...

Dieu créa le monde et le posa au creux de ses mains
Hymne à la création

Lecture du livre de la Genèse

Au commencement,
Dieu créa le ciel et la terre.

Dieu dit :
« Faisons l’homme à notre image,
selon notre ressemblance.
Qu’il soit le maître des poissons de la mer, des oiseaux du ciel,
des bestiaux, de toutes les bêtes sauvages,
et de toutes les bestioles
qui vont et viennent sur la terre. »
Dieu créa l’homme à son image,
à l’image de Dieu il le créa,
il les créa homme et femme.
Dieu les bénit et leur dit :
« Soyez féconds et multipliez-vous,
remplissez la terre et soumettez-la.
Soyez les maîtres des poissons de la mer, des oiseaux du ciel,
et de tous les animaux qui vont et viennent sur la terre. »
Dieu dit encore :
« Je vous donne toute plante qui porte sa semence
sur toute la surface de la terre,
et tout arbre dont le fruit porte sa semence :
telle sera votre nourriture.
À tous les animaux de la terre,
à tous les oiseaux du ciel,
à tout ce qui va et vient sur la terre
et qui a souffle de vie,
je donne comme nourriture toute herbe verte. »
Et ce fut ainsi.
Et Dieu vit tout ce qu’il avait fait ;
et voici : cela était très bon.
Il y eut un soir, il y eut un matin :
sixième jour.

Le Christ veille sur le monde

  Passage de la mer rouge

Nous sommes appelés comme le peuple d’Israël à sortir de nos lieux d’exils pour aller vers la terre promise. Pour cela il faut traverser la Mer. Dieu vient nous libérer.
`

Lecture du livre de l’Exode

En ces jours-là,
le Seigneur dit à Moïse :
« Pourquoi crier vers moi ?
Ordonne aux fils d’Israël de se mettre en route !
Toi, lève ton bâton, étends le bras sur la mer,
fends-la en deux,
et que les fils d’Israël entrent au milieu de la mer à pied sec.
Et moi, je ferai en sorte que les Égyptiens s’obstinent :
ils y entreront derrière eux ;
je me glorifierai aux dépens de Pharaon et de toute son armée,
de ses chars et de ses guerriers.
Les Égyptiens sauront que je suis le Seigneur,
quand je me serai glorifié aux dépens de Pharaon,
de ses chars et de ses guerriers. »
L’ange de Dieu, qui marchait en avant d’Israël,
se déplaça et marcha à l’arrière.
La colonne de nuée se déplaça depuis l’avant-garde
et vint se tenir à l’arrière,
entre le camp des Égyptiens et le camp d’Israël.
Cette nuée était à la fois ténèbres et lumière dans la nuit,
si bien que, de toute la nuit, ils ne purent se rencontrer.
Moïse étendit le bras sur la mer.
Le Seigneur chassa la mer toute la nuit par un fort vent d’est ;
il mit la mer à sec, et les eaux se fendirent.
Les fils d’Israël entrèrent au milieu de la mer à pied sec,
les eaux formant une muraille à leur droite et à leur gauche.
Les Égyptiens les poursuivirent ;
tous les chevaux de Pharaon, ses chars et ses guerriers
entrèrent derrière eux jusqu’au milieu de la mer.

Aux dernières heures de la nuit,
le Seigneur observa, depuis la colonne de feu et de nuée,
l’armée des Égyptiens,
et il la frappa de panique.
Il faussa les roues de leurs chars,
et ils eurent beaucoup de peine à les conduire.
Les Égyptiens s’écrièrent :
« Fuyons devant Israël,
car c’est le Seigneur
qui combat pour eux contre nous ! »
Le Seigneur dit à Moïse :
« Étends le bras sur la mer :
que les eaux reviennent sur les Égyptiens,
leurs chars et leurs guerriers ! »
Moïse étendit le bras sur la mer.
Au point du jour, la mer reprit sa place ;
dans leur fuite, les Égyptiens s’y heurtèrent,
et le Seigneur les précipita au milieu de la mer.
Les eaux refluèrent et recouvrirent les chars et les guerriers,
toute l’armée de Pharaon
qui était entrée dans la mer à la poursuite d’Israël.
Il n’en resta pas un seul.
Mais les fils d’Israël
avaient marché à pied sec au milieu de la mer,
les eaux formant une muraille à leur droite et à leur gauche.

Ce jour-là,
le Seigneur sauva Israël de la main de l’Égypte,
et Israël vit les Égyptiens morts sur le bord de la mer.
Israël vit avec quelle main puissante
le Seigneur avait agi contre l’Égypte.
Le peuple craignit le Seigneur,
il mit sa foi dans le Seigneur
et dans son serviteur Moïse.
Alors Moïse et les fils d’Israël
chantèrent ce cantique au Seigneur :

 Psaume : O mon Dieu mon âme à soif de toi

 Saint Paul : Épître aux romains

Frères, nous tous qui par le baptême avons été unis au Christ Jésus,

c’est à sa mort que nous avons été unis par le baptême.
Si donc, par le baptême qui nous unit à sa mort,
nous avons été mis au tombeau avec lui,
c’est pour que nous menions une vie nouvelle, nous aussi,
comme le Christ qui, par la toute-puissance du Père,
est ressuscité d’entre les morts.
Car, si nous avons été unis à lui
par une mort qui ressemble à la sienne,
nous le serons aussi
par une résurrection qui ressemblera à la sienne.
Nous le savons : l’homme ancien qui est en nous
a été fixé à la croix avec lui
pour que le corps du péché soit réduit à rien,
et qu’ainsi nous ne soyons plus esclaves du péché.
Car celui qui est mort est affranchi du péché.

Et si nous sommes passés par la mort avec le Christ,
nous croyons que nous vivrons aussi avec lui.
Nous le savons en effet :
ressuscité d’entre les morts, le Christ ne meurt plus ;
la mort n’a plus de pouvoir sur lui.
Car lui qui est mort,
c’est au péché qu’il est mort une fois pour toutes ;
lui qui est vivant,
c’est pour Dieu qu’il est vivant.
De même, vous aussi,
pensez que vous êtes morts au péché,
mais vivants pour Dieu en Jésus Christ.

– Parole du Seigneur.

  Evangile de la résurrection

Chantons Alleluia, un alleluia qui embrasse large qui vient des cultures africaines et qui sur les rythmes endiablés de nos sociétés sont reprises par les foules unies d’une même voix et dans une communion partagée...

Alleluia, Alleluia
La suprise d’une rencontre au tombeau
Evangile de Saint Mathieu

Après le sabbat, à l’heure (...)

Après le sabbat,
à l’heure où commençait à poindre le premier jour de la semaine,
Marie Madeleine et l’autre Marie
vinrent pour regarder le sépulcre.
Et voilà qu’il y eut un grand tremblement de terre ;
l’ange du Seigneur descendit du ciel,
vint rouler la pierre et s’assit dessus.
Il avait l’aspect de l’éclair,
et son vêtement était blanc comme neige.
Les gardes, dans la crainte qu’ils éprouvèrent,
se mirent à trembler et devinrent comme morts.
L’ange prit la parole et dit aux femmes :
« Vous, soyez sans crainte !
Je sais que vous cherchez Jésus le Crucifié.
Il n’est pas ici,
car il est ressuscité, comme il l’avait dit.
Venez voir l’endroit où il reposait.
Puis, vite, allez dire à ses disciples :
‘Il est ressuscité d’entre les morts,
et voici qu’il vous précède en Galilée ;
là, vous le verrez.’
Voilà ce que j’avais à vous dire. »
Vite, elles quittèrent le tombeau,
remplies à la fois de crainte et d’une grande joie,
et elles coururent porter la nouvelle à ses disciples.
Et voici que Jésus vint à leur rencontre et leur dit :
« Je vous salue. »
Elles s’approchèrent,
lui saisirent les pieds et se prosternèrent devant lui.
Alors Jésus leur dit :
« Soyez sans crainte,
allez annoncer à mes frères
qu’ils doivent se rendre en Galilée :
c’est là qu’ils me verront. »

  La bénédiction de l’eau

Comme nous le rappelle Saint Paul, tous les baptisés sont plongés dans la mort et la résurrection du Christ.
Nous entrons tous dans la communion d’une famille avec tous ceux qui nous ont précédés tous ceux qui nous suivront. Une famille aux visages multicolores, aux visages radieux, aux visages laissant passer une lumière qui ne s’éteint pas et qui donne vie et la propage sans que rien ne puisse l’arrêter.

0 la sortie du drame de la passion, avec le Christ, nous n’avons plus peur.
Parfois, il faut pouvoir le chanter, laissons la paix du Christ entrer en nous.

La prière de la bénédiction de l’eau

Dieu dont la puissance invisible accomplit des merveilles dans les sacrements, tu as voulu, au cours des temps, que l’eau, ta créature, révèle ce que serait la grâce du baptême.

Dès les commencements du monde, c’est ton Esprit qui planait sur les eaux
pour qu’elles reçoivent en germe la force de sanctifier.
Par les flots du déluge, tu annonçais le baptême qui fait renaître,
puisque l’eau y préfigurait à la fois la fin de tout péché et le début de toute justice.

Aux enfants d’Abraham, tu as fait passer la mer Rouge à pied sec,
pour que le peuple d’Israël, libéré de la servitude, préfigure le peuple des baptisés.

Ton Fils bien-aimé, baptisé par Jean dans les eaux du Jourdain,
consacré par l’onction de ton Esprit, suspendu au bois de la croix, laissa couler de son côté ouvert du sang et de l’eau ; et quand il fut ressuscité, il dit à ses disciples :

« Allez, enseignez toutes les nations,
et baptisez-les au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. »

Maintenant, Seigneur notre Dieu, regarde avec amour ton Église
et fais jaillir en elle la source du baptême.
Que cette eau reçoive de l’Esprit Saint, la grâce de ton Fils unique,
afin que l’homme, créé à ta ressemblance
et lavé par le baptême des souillures qui déforment cette image,
puisse renaître de l’eau et de l’Esprit pour la vie nouvelle d’enfant de Dieu.

Nous t’en prions, Seigneur notre Dieu :
Par la grâce de ton Fils, que vienne sur cette eau la puissance de l’Esprit Saint,
afin que tout homme qui sera baptisé, enseveli dans la mort avec le Christ, ressuscite avec lui pour la vie, car il est vivant pour les siècles des siècles.

Amen.

Viens Saint Esprit

 La litanie des Saints

Si nous vivons avec le Christ, si dans l’Esprit nous nous adressons au Père alors nous entrons dans la communauté de tous les Saints non seulement sur la terre mais aussi dans les cieux. Nous vivons d’un même sang, nous formons un même corps avec eux. Il y a une grande joie à voir dans son frère la présence de celui que l’on cherche avec tant d’ardeur.

Dans le tourbillon de l’Esprit, nous entrons dans la prière des saints

 Notre Père

Notre Père Korsakov

 La bénédiction finale

Ne partez pas sans laisser un message à partager.
Et puis ouvrez grandes les portes pour crier à tous ceux que vous allez rencontrer...
Christ est Ressuscité