Dimanche 10 Octobre : Tout est possible à Dieu
Article mis en ligne le 10 octobre 2021

par Anne-Marie, Christine, Claudine, Luc Baumstark

Si le Père vous appelle

Si le Père vous appelle

Si le Père vous appelle à aimer comme il vous aime
Dans le feu de son esprit, bienheureux êtes-vous
Si le monde vous appelle à lui rendre une espérance
À lui dire son salut, bienheureux êtes-vous
Si l’Église vous appelle à peiner pour le Royaume
Aux travaux de la moisson, bienheureux êtes-vous
Tressaillez de joie, tressaillez de joie
Car vos noms sont inscrits pour toujours dans les cieux
Tressaillez de joie, tressaillez de joie
Car vos noms sont inscrits dans le cœur de Dieu
Si le père vous appelle, à quitter toute richesse
Pour ne suivre que son fils, bienheureux êtes-vous
Si le monde vous appelle à lutter contre la haine
Pour la quête de la paix, bienheureux êtes-vous
Si l’Église vous appelle à tenir dans la prière
Au service des pécheurs, bienheureux êtes-vous
Tressaillez de joie, tressaillez de joie
Car vos noms sont inscrits pour toujours dans les cieux
Tressaillez de joie, tressaillez de joie
Car vos noms sont inscrits dans le cœur de Dieu
Si le père vous appelle à montrer qu’il est tendresse
À donner le pain vivant, bienheureux êtes-vous
Si le monde vous appelle au combat pour la justice
Au refus d’être violents, bienheureux êtes-vous
Si l’Église vous appelle à l’amour de tous les hommes
Au respect du plus petit, bienheureux êtes-vous
Tressaillez de joie, tressaillez de joie
Car vos noms sont inscrits pour toujours dans les cieux
Tressaillez de joie, tressaillez de joie
Car vos noms sont inscrits dans le cœur de Dieu

Evangile selon Saint Marc

En ce temps-là, Jésus se mettait en route quand un homme accourut et, tombant à ses genoux, lui demanda : « Bon Maître, que dois-je faire pour avoir la vie éternelle en héritage ? » Jésus lui dit : « Pourquoi dire que je suis bon ? Personne n’est bon, sinon Dieu seul. Tu connais les commandements : Ne commets pas de meurtre, ne commets pas d’adultère, ne commets pas de vol, ne porte pas de faux témoignage, ne fais de tort à personne, honore ton père et ta mère. » L’homme répondit : « Maître, tout cela, je l’ai observé depuis ma jeunesse. » Jésus posa son regard sur lui, et il l’aima. Il lui dit : « Une seule chose te manque : va, vends ce que tu as et donne-le aux pauvres ; alors tu auras un trésor au ciel. Puis viens, suis-moi. » Mais lui, à ces mots, devint sombre et s’en alla tout triste, car il avait de grands biens.
Alors Jésus regarda autour de lui et dit à ses disciples : « Comme il sera difficile à ceux qui possèdent des richesses d’entrer dans le royaume de Dieu ! » Les disciples étaient stupéfaits de ces paroles. Jésus reprenant la parole leur dit : « Mes enfants, comme il est difficile d’entrer dans le royaume de Dieu ! Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu. » De plus en plus déconcertés, les disciples se demandaient entre eux : « Mais alors, qui peut être sauvé ? » Jésus les regarde et dit : « Pour les hommes, c’est impossible, mais pas pour Dieu ; car tout est possible à Dieu. »
Pierre se mit à dire à Jésus : « Voici que nous avons tout quitté pour te suivre. » Jésus déclara : « Amen, je vous le dis : nul n’aura quitté, à cause de moi et de l’Évangile, une maison, des frères, des sœurs, une mère, un père, des enfants ou une terre sans qu’il reçoive, en ce temps déjà, le centuple : maisons, frères, sœurs, mères, enfants et terres, avec des persécutions, et, dans le monde à venir, la vie éternelle. »

Nous sommes invités par la Conférence des Evèques de France à prier tous ensemble ce dimanche à partir de ces intentions de prière :

Seigneur,

Face à l’ampleur du drame révélé par le rapport de la Commission Indépendante sur les Abus sexuels dans l’Eglise, face à toutes ces vies brisées, nous sommes sans voix et profondément consternés.
Dieu de bonté, accorde aux personnes victimes et à leur famille ta force pour trouver un
chemin de vie. Aujourd’hui, donne‐nous de savoir les accompagner avec humilité et à l’écoute de leurs besoins.

Seigneur,

Ton Eglise vit une étape historique et un moment difficile. Ne permets pas qu’elle soit divisée mais donne lui la grâce de l’unité. Préserve‐la de toute arrogance et donne à chacun d’y prendre humblement sa place.

Seigneur,

Envoie ton Esprit Saint pour qu’Il renforce notre ferme détermination à apprendre de notre douloureux passé et mettre tout en œuvre pour lutter dans l’Eglise et dans la société contre les violences faites aux enfants et aux jeunes.