Bien-Aimé(e)s de Dieu, La fin du mois de...
Article mis en ligne le 25 septembre 2021

par Luc
Père Otero

Bien-Aimé(e)s de Dieu,
La fin du mois de septembre – le dernier Dimanche du dit mois - est l’occasion pour nous qui sommes sur le territoire (Thurins, Messimy, Brindas, Vaugneray-Saint-Laurent-de-Vaux, Grézieu la Varenne et Pollionay) de vivre la fête paroissiale Saint Alexandre.
Cette nouvelle année, les conditions sanitaires liées au Corona-virus 19 ne nous permettent pas encore de nous rassembler comme nous en avions l’habitude.
Nous n’aurons pas encore ce moment fort sur un espace commun à tous de l’accueil, la joie de nous retrouver en venant des différents horizons de notre paroisse, les jeux et l’intervention sur un thème de vie se conjuguant pour être ensemble avec nos aspirations et espérance à la célébration eucharistique et entrer dans la Paix et la Joie en famille !
Cette année, c’est la célébration des messes qui portera tout ce que nous venons d’évoquer plus haut et au cours desquelles nous bénirons les cartables des enfants et des jeunes.
Cependant, nous pensons simplement partager ce que nous vivons lors de la célébration des messes en mettant ou un deux points de celles-ci.
Lors de nos célébrations eucharistiques, nous manifestons l’expression de la foi vivante des chrétiens et c’est ainsi qu’elle s’enracine dans notre communauté.
De cela, nous découvrons, outre la dimension communautaire, ceci : « La messe ne concerne pas seulement les personnes qui y sont rassemblées ; elle a valeur de
représentation et de témoignage, même pour ceux qui n’y viennent pas. C’est cela sa dimension publique.
En ce sens, la fonction publique de la messe est autant service de Dieu que service des hommes, acte spirituel, social et politique.
La messe est vraiment le moment de communion aisée, l’expression de la communion de l’Eglise.
Tenez un exemple de communion : « nous écoutons la première lecture de la Parole de Dieu, nous y répondons par le psaume que nous propose l’Eglise ». C’est dans
cette communion que nous bénissons toutes les personnes et familles sur notre territoire paroissial.
Nos bénédictions rejoignent ceux qui peuvent dire merci à Dieu ou autres personnes et celles et ceux qui sont en attente de telle situation ou telle autre.
Que notre messe de rentrée nous aide à intercéder auprès du Seigneur pour la paix et la santé, pour le monde entier. Vivant ainsi, la liturgie de la messe nous ouvre à l’espérance et à la joie.

Bonne rentrée paroissiale à tous !
Père Norbert OTERO