Dimanche 19 Septembre : Quiconque accueille en mon nom , c’est moi qu’il accueille
Article mis en ligne le 20 septembre 2021
dernière modification le 17 septembre 2021

par Anne-Marie, Christine, Claudine, Luc Baumstark

Père, Seigneur du ciel et de la terre

Père, Seigneur du ciel et de la terre (Boullay/Langree/L\’Emmanuel)

Refrain
Père, Seigneur du ciel et de la terre,
Père je proclame ta louange.

1.
Ce que tu as caché aux sages et aux savants,
Père tu l’as révélé aux tout petits selon ton plaisir.
2.
Oui, bienheureux les yeux qui voient ce que vous voyez,
Bien des rois et des prophètes auraient voulu voir ce que vous voyez.
3.
Venez à moi vous qui ployez sous le fardeau,
Et je vous soulagerai car je suis doux et humble de coeur.

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,
Jésus traversait la Galilée avec ses disciples,
et il ne voulait pas qu’on le sache,
car il enseignait ses disciples en leur disant :
« Le Fils de l’homme est livré aux mains des hommes ;
ils le tueront
et, trois jours après sa mort, il ressuscitera. »
Mais les disciples ne comprenaient pas ces paroles
et ils avaient peur de l’interroger.
Ils arrivèrent à Capharnaüm,
et, une fois à la maison, Jésus leur demanda :
« De quoi discutiez-vous en chemin ? »
Ils se taisaient,
car, en chemin, ils avaient discuté entre eux
pour savoir qui était le plus grand.
S’étant assis, Jésus appela les Douze et leur dit :
« Si quelqu’un veut être le premier,
qu’il soit le dernier de tous et le serviteur de tous. »
Prenant alors un enfant,
il le plaça au milieu d’eux,
l’embrassa, et leur dit :
« Quiconque accueille en mon nom
un enfant comme celui-ci,
c’est moi qu’il accueille.
Et celui qui m’accueille,
ce n’est pas moi qu’il accueille,
mais Celui qui m’a envoyé. »