Le Pardon breton : une tradition toujours bien vivante
Article mis en ligne le 21 août 2021

par Anne-Marie

Comme chaque année, notre famille bretonne se réunit autour des festivités religieuses de l’Assomption , occasion de retrouvailles familiales mais surtout joie de participer et de partager la procession à l’occasion du Pardon traditionnel autour de la Chapelle de Notre Dame de La Cour à Lantic (Côtes d’ Armor). Ce pèlerinage rassemble de nombreux habitants du village et des villages alentour mais aussi des visiteurs plus nombreux chaque année.

Pour cette occasion la vierge a été parée de son voile et de sa couronne ,

Elle sera portée par de nombreuses jeunes filles qui se relaient tout au long de la procession à la suite de la Croix .

Suit le bateau - symbolisant la présence de tous les marins, nombreux dans cette région, ainsi que la mémoire de tous ceux qui ne sont pas revenus de leurs pêches d’Islande ou d’ailleurs- qui sera porté par de jeunes garçons.

Les bannières symbolisant la présence de tous les villages proches émaillent le cortège entraîné par le bagad formé de musiciens des villages environnants.

La procession fait le tour du village et du bois tout proche. Une sonorisation permet aux marcheurs de participer aux prières et aux chants provenant de la chapelle.
Dans celle-ci les personnes qui ne désirent pas suivre la procession, prient, chantent et adressent à la vierge -représentée par une magnifique sculpture en bois-
leurs intentions de prières soutenues par les flammes des lumignons qui brulent nombreux.

L’assemblée et les pélerins sont heureux de prier chaque année la vierge avec les chants de leur enfance :
Chez nous soyez Reine, Vierge sainte , Laudate Maria, Hymne à Notre Dame des Anges, Magnificat, Donne nous ton fils...et bien d’autres .

Pour cette occasion la Chapelle a été fleurie de nombreux bouquets.

On pourrait penser que cette manifestation est désuète et ne correspond plus à l’expression d’une foi que l’on veut moins traditionnelle ...mais le nombre de pélerins , l’enthousiasme à participer , la ferveur qui se dégage de cette marche nous prouve chaque année le contraire .
Les jeunes de notre grande famille, assez éloignés de l’église pendant l’année, sont fiers de participer à cet évènement très attendu ,pour porter les bannières, la vierge , ou sonner
les cloches invitant à la rencontre.
Ils se disent touchés -et même interpellés- par la foi de tous les pèlerins qu’ils côtoient !.