Dimanche 18 Juillet : un troupeau sans berger ?
Article mis en ligne le 18 juillet 2021
dernière modification le 17 juillet 2021

par Anne-Marie, Christine, Luc Baumstark

Evangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,
après leur première mission,
les Apôtres se réunirent auprès de Jésus,
et lui annoncèrent tout ce qu’ils avaient fait et enseigné.
Il leur dit :
« Venez à l’écart dans un endroit désert,
et reposez-vous un peu. »
De fait, ceux qui arrivaient et ceux qui partaient étaient nombreux,
et l’on n’avait même pas le temps de manger.
Alors, ils partirent en barque
pour un endroit désert, à l’écart.
Les gens les virent s’éloigner,
et beaucoup comprirent leur intention.
Alors, à pied, de toutes les villes,
ils coururent là-bas
et arrivèrent avant eux.
En débarquant, Jésus vit une grande foule.
Il fut saisi de compassion envers eux,
parce qu’ils étaient comme des brebis sans berger.
Alors, il se mit à les enseigner longuement.

IMPACT - Mon secours est en Toi _ PS. 121 (Acoustic Version)

méditation d’un frère dominicain :


Jésus voit au-delà des apparences. Il découvre des foules désorientées, fatiguées de la vie et sans véritable but dans l’existence. Elles sont comme des brebis sans berger. Elles se répandent à droite et à gauche, ne sachant où aller pour trouver les bons pâturages.

Sœurs et frères, en choisissant ses apôtres, Jésus les a pris et laissés dans leur milieu. Il leur a demandé d’annoncer sa Bonne Nouvelle. C’est nous qu’il appelle à présent. Il compte sur nous, les disciples d’aujourd’hui, pour être des témoins vivants de ce regard qu’Il pose sur nous, et le faire connaître. Entendrons-nous l’appel que Jésus nous lance ?

Nous savons tous qu’il manque un guide spirituel à notre monde. Ne restons pas dans l’indifférence. Il revient à chacun de prendre sa place de disciple, et de faire découvrir à ses concitoyens ignorants un bonheur autrement plus consistant que celui de pouvoir consommer des biens et des loisirs à tout va, à l’abri d’un système social pour l’instant encore complaisant.