Dimanche 13 Juin : Le règne de Dieu est semblable à une graine de moutarde
Article mis en ligne le 13 juin 2021

par Anne-Marie, Christine, Claudine, Luc
The Sower and the seed - Charalambos Epaminonda
The Sower and the seed - Charalambos Epaminonda

Ton Royaume est semé au creux de nos mains.
Nos humbles travaux préparent ses chemins,
Il est l’héritage pour les humbles serviteurs.

L’annonce du royaume -Théou Xarisma album TOTUS TUUS

L’annonce du royaume - Texte

Parole éternelle engendrée dans le silence du Père.
Parole vivante surgie au cœur de notre nuit.
Jésus, Tu fais naître en nos cœurs Ton Royaume éternel. (Jn1,1_13 ; Sg 18, 14_15)

Ton Royaume est offert pour les plus petits.
Tu en es la porte ouverte pour tous ceux qui se feront pauvres,
Enfants dans les bras de Dieu. (Mt18, 3-4 ; Jn 10,7)

Ton Royaume est jardin au cœur du désert.
Dans nos cœurs de roc Tu sèmes le bon grain,
La Croix fait jaillir l’eau vive qui le fait mûrir. (Mt13,24 ; Jn 12,14)

Ton Royaume est semé au creux de nos mains.
Nos humbles travaux préparent ses chemins,
Il est l’héritage pour les humbles serviteurs. (Lc 3,4 ; Mt 25, 21)

Ton Royaume se lève en l’obscurité,
Où brillent nos lampes qui veillent dans la foi.
L’époux bientôt viendra : Lui, l’aurore sans déclin (Mt 25,1-13)

Ton Royaume est trésor caché dans les cœurs.
Qui apaisera leurs soifs, leurs mille faims,
Te découvrira car avec nous Tu ne fais qu’un. (Mt 13, 14 ; 25, 31-40)

Ton Royaume c’est Toi, pays annoncé,
Toi le Bon Pasteur qui nous emmène au ciel,
Humble victorieux, Toi notre roi et notre Dieu

 Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,
parlant à la foule, Jésus disait :
« Il en est du règne de Dieu
comme d’un homme qui jette en terre la semence :
nuit et jour,
qu’il dorme ou qu’il se lève,
la semence germe et grandit,
il ne sait comment.
D’elle-même, la terre produit d’abord l’herbe,
puis l’épi, enfin du blé plein l’épi.
Et dès que le blé est mûr,
il y met la faucille,
puisque le temps de la moisson est arrivé. »

Il disait encore :
« À quoi allons-nous comparer le règne de Dieu ?
Par quelle parabole pouvons-nous le représenter ?
Il est comme une graine de moutarde :
quand on la sème en terre,
elle est la plus petite de toutes les semences.
Mais quand on l’a semée,
elle grandit et dépasse toutes les plantes potagères ;
et elle étend de longues branches,
si bien que les oiseaux du ciel
peuvent faire leur nid à son ombre. »

Par de nombreuses paraboles semblables,
Jésus leur annonçait la Parole,
dans la mesure où ils étaient capables de l’entendre.
Il ne leur disait rien sans parabole,
mais il expliquait tout à ses disciples en particulier.

 E-Partage

Le texte qui suit est la synthèse de ce qui a pu être partagé dans un petit groupe qui ne demande qu’à s’élargir... chacun apporte sa lecture, ses questions... le bilan d’une lecture partagée... c’est comme la petite graine de moutarde... quelques mots partagés qui permettent d’entrer dans la Parole autrement... et nous sommes alors collectivement transformés. Oui Dieu Parle, nous Parle !

Diable pourquoi Jésus parle-t-il en paraboles… même les disciples doivent avoir des explications. Une histoire simple, trés simple pour traduire une réalité si profonde si riche.... Jésus nous livre ce qu’est le royaume et nous donne par là même la clef pour y entrer.
Ces paraboles sont des images qui marquent.

Il nous offre une méditation sur la nature et attire notre attention sur ce que nous connaissons bien : ce miracle permanent de la vie, de la germination...
Il attire notre attention sur le geste du semeur : celui qui jette en abondance... sur la terre qui va recevoir cette semence et enfin sur la graine... qui en elle même est une puissance de vie insoupçonnable. Nous sommes tant habitué... pour ne plus s’étonner... jusqu’au matin où l’on se laisse surprendre par une herbe, une fleur qui se frayent un chemin dans le moindre espace d’un trottoir goudronné... C’est comme Jésus face à nos coeurs. Il profite de la moindre faille pour nous ouvrir aux autres au tout autre.

La graine germe toute seule, le semeur ne comprend pas comment dit Jésus, cela se fait même lorsqu’il dort... manière de nous dire que nous n’y sommes pour rien et pourtant si l’homme ne la sème pas, elle ne pourra rien faire.... une belle leçon pour les disciples... semer, semer, semer, en abondance. Le Christ parle ici d’un homme qui sème... qui est-il ? sans doute chacun d’entre nous. Il nous invite à participer à cet élan de vie, il nous faut semer, le reste ne nous appartient pas. Il y a une part de sacrifice a accepter, renoncer à la semence et faire le pari qu’elle pourra offrir la vie et la vie en abondance. C’est un pari risqué. La vie est bien fragile. On parle du Règne de Dieu, en le comparant à cette graine... Jésus nous apprend qu’il ne s’agit d’une puissance d’un autre ordre que celle des romains qui occupent le territoire : une force qui est celle des humbles et qui apparaît dans la fragilité.
Le geste de semer est important : Jésus invite à être missionnaire... mais on voit bien ici que si semer reste décisif, la puissance de vie se trouve dans la semence.

Le royaume est là, il suffit de regarder la puissance de vie à l’oeuvre. Tout se joue dans nos petits gestes. Nous ne savons pas, bien souvent, ou rarement, le fruit de ces petits gestes simples offerts à l’inconnu, au proche. Nous sommes parfois étonnés des retours qui nous surprennent de leur importance... un sourire offert, un sandwich partagé, un peu de temps libéré, une parole qui réchauffe... les quatre bouts de bois donnés sans façon dans la chanson de Brassens.

La bonne nouvelle, l’évangile, confié par Jésus à un tout petit groupe s’est ainsi répandue aux quatre coins du monde. Comment ? par quelles voies ? cela reste malgré tout un mystère.

Dans la seconde parabole, Jésus fait un focus sur la graine qui est semée. Il parle d’une graine de moutarde... ce qui est frappant c’est qu’elle est vraiment trés petite. elle produit une plante qui "buissonne", une plante lumineuse qu’on ne peut pas louper avec son jaune étincelant. Avec peu, le fruit est abondant. Dans ce texte il est dit que cette graine produit une plante qui dépasse les plantes potagères (sans doute celles plus utiles qu’on aurait préféré planter ? ) et elle les dépassent de telle manière que les branches attirent les oiseaux du ciel : peut être qu’elle nous entraîne vers des réalités spirituelles une nourriture qui rassasie... les oiseaux du ciel (ceux qui viennent d’ailleurs, au delà des frontières, ceux qui ne sont pas du clan celui à qui ces plantes étaient destinées....) ils y trouvent une ombre bienfaitrice. "Tu es venu à mon secours, je crie de joie à l’ombre de tes ailes... dit le psaume).

Par cette image agricole, Jésus explique ce qu’est le règne de Dieu : lorsque l’amour est donné, ce n’est pas forcément visible mais on en voit le résultat.
Et Jésus nous invite à regarder pousser ce Fruit, cette sainte réalité, à évangéliser nos yeux, notre coeur, à nous émerveiller de cette réalité qui jaillit.... peut être qu’à force de regarder, de voir ce résultat nous serons plus enclin à y participer à notre tour puisque ça marche. La parabole est une clef de lecture pour voir le royaume à l’oeuvre, mais il est aussi la clef pour y entrer !!!! c’est pourquoi ces paraboles, ne sont pas des historiettes bucoliques pour des esprits un peu simplets. C’est une expérience à vivre.... Chiche.

prières des participants

aide moi, Seigneur à être le semeur qui fait germer ton règne autour de moi !

Seigneur aide nous à mesurer la vie qui germe même là où on ne l’attend pas.

Aide nous à être les acteurs de ce royaume qui grandit en nous aidant à jeter des semences mêmes les plus modestes.

Seigneur, accorde nous de ne pas nous lasser de semer sans mesure sans souci de leur efficacité, des gestes et des paroles qui pourront être germes de vie autour de nous.

Merci Jésus pour tes Paroles semence de vie ; qu’elles suscitent en nous des gestes et des paroles porteurs de vie.


The kingdom of God is justice and peace and joy in the Holy Spirit.
Le Royaume de Dieu est justice et paix et joie dans l’Esprit Saint.
Come, Lord, and open in us the gates of your Kingdom.
Viens, Seigneur, et ouvre en nous les portes de Ton Royaume

 Pour revenir sur ce geste de semer

 [1]

Paroles du poème

"Au fil des saisons, semer
Au long des chemins, semer
Comme une obsession, semer
Simplement, l’air de rien, semer
Contre les tendances, semer
Avec légèreté, semer
En toute confiance, semer, sans calculer
Oui ça peut vous paraître fou, mais moi je sème un peu partout
Sans jamais douter des possibles, d’un élan et d’un cœur paisible
Oui ça peut vous paraître fou, mais moi je sème un peu partout
À chaque pas, sans m’arrêter, je sème
Oui je sais qu’il y a à semer
Des terres promesses, semer
Où tout poussera, semer
Peu importe le reste
Au fil des saisons, aimer
Au long des chemins, aimer
Comme une obsession, aimer
Simplement, l’air de rien, aimer
Oui ça peut vous paraître fou, mais moi je sème un peu partout
Sans jamais douter des possibles, d’un élan et d’un cœur paisible"