Dimanche 6 Juin : Ceci est mon corps, ceci est mon sang, prenez et mangez
Article mis en ligne le 6 juin 2021

par Anne-Marie, Christine, Claudine, Luc

 Prenez.... voici mes mains : j’ai touché vos infirmités....

Institution Eucharistie - Groupe Theou Xarisma

Texte du chant

Prenez, voici mes pieds. Ils ont marché sur vos chemins pour vous guider sur le mien. Ils vous ont cherché dans les ravins de la mort pour vous mener aux frais pâturages. Demain ils seront transpercés. Prenez, voici mes pieds. (Ps23, 2-4)

Prenez voici mes mains. J’ai touché vos infirmités et j’ai saisi vos péchés. Par mes saintes mains je viens vous purifier et vous montrer sans fin ma tendresse. Demain elles seront clouées. Prenez, voici mes mains. (Mc1,40-43)
Prenez, voici mon cœur. Venez vous reposer sur lui et y goûter mon amour. De lui ont coulé les fraîches eaux de l’Esprit. Il répandra la joie sur la terre. Demain mon cœur sera broyé Prenez, voici mon cœur. (Jn 13, 25 ; Jn 7, 38)
Prenez, voici mon sang. Venez et écoutez sa voix, prêtez l’oreille à son chant. Car celui d’Abel vous condamnait et criait . Mon sang dira : Dieu est votre Père. Demain il sera répandu. Prenez, voici mon sang. (He 12, 24
Prenez, voici mon corps. Car tout ma divinité habite en lui pauvrement. L’infinie beauté de Dieu y est dévoilée. Voyez l’amour que dit mon visage. Demain il sera humilié. Prenez, voici mon corps. (Col 2, 9)
Prenez, voici ma vie ; Car ma vie, nul ne la ravit et je la livre pour vous. Je prends votre mort et vous donne l’éternité. De vos enfers je brise les portes. Demain ma vie sera donnée. Prenez, voici ma vie. (Jn 10 18)

Ne pas hésiter à visiter le site de ce groupe.... tout est superbe :
https://www.theouxarisma.com/

 Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

Le premier jour de la fête des pains sans levain,
où l’on immolait l’agneau pascal,
les disciples de Jésus lui disent :
« Où veux-tu que nous allions faire les préparatifs
pour que tu manges la Pâque ? »
Il envoie deux de ses disciples en leur disant :
« Allez à la ville ;
un homme portant une cruche d’eau
viendra à votre rencontre.
Suivez-le,
et là où il entrera, dites au propriétaire :
“Le Maître te fait dire :
Où est la salle
où je pourrai manger la Pâque avec mes disciples ?”
Il vous indiquera, à l’étage,
une grande pièce aménagée et prête pour un repas.
Faites-y pour nous les préparatifs. »
Les disciples partirent, allèrent à la ville ;
ils trouvèrent tout comme Jésus leur avait dit,
et ils préparèrent la Pâque.

Pendant le repas,
Jésus, ayant pris du pain
et prononcé la bénédiction,
le rompit, le leur donna,
et dit :
« Prenez, ceci est mon corps. »
Puis, ayant pris une coupe
et ayant rendu grâce,
il la leur donna,
et ils en burent tous.
Et il leur dit :
« Ceci est mon sang,
le sang de l’Alliance,
versé pour la multitude.
Amen, je vous le dis :
je ne boirai plus du fruit de la vigne,
jusqu’au jour où je le boirai, nouveau,
dans le royaume de Dieu. »

Après avoir chanté les psaumes,
ils partirent pour le mont des Oliviers.


Regardez l’humilité de Dieu · D’après des paroles de St François d’Assise Musique d’ Anne-Sophie Rahm dans l’album " François dis nous en qui tu crois" Graines de saints

Regardez l’humilité de Dieu

R/ « Regardez l’humilité de Dieu, Regardez l’humilité de Dieu,
Regardez l’humilité de Dieu, et faites-lui l’hommage de vos cœurs. »

1.Admirable grandeur, étonnante bonté du Maitre de l’univers
Qui s’humilie pour nous au point de se cacher dans une petite hostie de pain.

2.Faites-vous tout petits, vous aussi devant Dieu pour être élevés par Lui,
Ne gardez rien pour vous, offrez-vous tout entiers à Dieu qui se donne à vous.

 Partage d’Evangile :

Hier nous étions un petit groupe à partager sur ce texte. Ce qui suit est le fruit d’un partage organisé en visio conférence. Il n’y a pas les "sachants" et les autres... c’est le fruit de l’Esprit qui nous féconde dans la mesure où nous nous mettons collectivement en écoute de la Parole, le fruit de nos échanges. Les textes qui paraissent parfois sans intérêt, trop compliqués ; s’ouvrent alors sur des joyaux... Chacun s’étonne de voir ce que l’autre comprend, s’étonne de mesurer combien cette Parole finalement parle et parle fort....
Jésus nous avait prévenu : "Si deux ou trois sont réunis en mon nom Je suis là au milieu d’eux."
Vous ne le croyez pas ?... venez et voyez ! Un seul clic sur la page d’accueil... le Samedi à 20h00 frappez et on vous ouvrira...

Une heure en toute simplicité et beaucoup à partager.

Echanges partagés lors de notre rencontre

Jésus est tout enraciné dans la foi du peuple juif. Il souhaite vivre cette Pâque avec ses disciples comme tout juif de son temps. Le texte commence par l’allusion à la fête des pains sans levain, avec l’invitation à manger la Pâques et cela se termine par le chant des psaumes avant de partir pour le mont des oliviers.
Jésus propose là à ses disciples de revivre ce temps liturgique traditionnel en se mettant au centre... un temps pascal. Tout est codifié dans ces fêtes juives. Tout est symbolique dans ce repas qui fait mémoire de l’Alliance de Dieu avec son Peuple dans la libération d’Egypte.

Ce temps pascal est marqué par deux fêtes : celle de la Pâque, l’offrande d’un agneau âgé d’un an sans défaut qu’on mange ensemble, pour faire mémoire d’un Dieu qui protège son peuple en Egypte (le sang de l’agneau avait été mis sur les linteaux des maisons pour protéger du fléau lors des plaies d’Egypte), avec l’entrée dans une semaine bien particulière pendant laquelle le levain est banni pour faire mémoire de la fuite du peuple d’Israël d’Egypte, Dieu qui libère son peuple de l’esclavage. Le pain emporté n’avait pas eu le temps de lever...

Voilà qu’Il invite ses disciples à manger la Pâque, sa Pâque... c’est Jésus qui invite à son repas. Les disciples sont envoyés en mission deux par deux... ici aussi, Jésus à tout prévu. C’est Jésus qui dit ce qui va se passer, les disciples ne font que constater... mais c’est malgré tout eux qui font le job.

L’accès au propriétaire de la salle passe par un intermédiaire ? Pourquoi Jésus ne conduit-Il pas directement les disciples vers la bonne adresse ???? passer par un homme qui porte de l’eau ! Dieu se sert souvent de rencontres ordinaires, Il a besoin de tiers... parfois anonymes pour nous faire avancer. Dieu se sert de ceux que l’on rencontre dans notre vie. Les disciples vont au devant pour préparer la salle. Cela nous invite à passer par d’autres que nous même.

Marc fait écho à ce qui s’est passé lorsque Jésus a demandé aux disciples de préparer son entrée à Jérusalem. Cette invitation ici est bien différente. Contrairement à l’entrée à Jérusalem où il entrait sous les acclamations. Ici il s’agit d’entrer dans une salle haute, de manière plus discrète, pour vivre un moment intime et grave avant le déchainement de la violence. A la fin de ce passage d’Evangile, la Passion du Christ commence. Le texte liturgique que nous lisons ce dimanche a été expurgé de la trahison de Judas. Au sein même du repas, plane en permanence l’épée de celui qui est en train de trahir. Cela n’empêche pas Jésus de poser ces gestes.

Dans ce texte où l’on va manger la Pâque Jésus nous invite à son festin ; II se révèle comme l’agneau lui même ; le sang qui sera versé n’est pas le sang de l’agneau mais son propre sang. il se donne lui même comme pain de vie. C’est lui qui scelle la nouvelle Alliance, une alliance qui dépasse les frontières d’Israël, c’est pour la multitude.

Ceci est mon corps : qu’est ce que ça veut dire…. ?

Ceci est mon corps : Son corps transfiguré… un corps de lumière. Ce corps, c’est aussi toute son humanité qu’il nous a donné à voir. Il faut regarder l’humanité de jésus. Il a peiné sur les routes, il a touché les gens avec ses mains…. Dans ceci est mon corps…. C’est toute sa compassion qui s’exprime. Il nous confie tout ce qui a pu faire sa vie de manière concrète dans sa relation aux autres. (voir le chant)

Ce texte est fondateur de l’Eucharistie : Je suis le pain vivant…
Le thème de la nourriture se retrouve souvent… Bethléem : la maison du pain. Jésus est couché dans une mangeoire… les noces de Cana… Dieu est un Dieu qui se donne et qui fait vivre.

Boire la coupe : A un moment dans l’évangile Jésus évoque le fait que les disciples ne savent pas à quoi ils s’exposent. Ils vont souffrir de cette appartenance au Christ.
Les participants ont conscience qu’un drame va se jouer ; les disciples ont eu de la peine à comprendre les paroles de Jésus. Boire la coupe, partager le même Esprit. Dieu irrigue nos vies. Chacun vit cela à sa façon mais nous sommes dès lors irrigués d’un même sang, d’un même Esprit... celui de Dieu lui même.

Jésus termine en disant qu’il boira le fruit de la vigne à nouveau dans le royaume de Dieu, une joie partagée.
En partageant ce pain et ce vin, la communauté devient elle même le corps du Christ. Nous sommes invités à intégrer le peuple de Dieu. En partageant le corps et le sang du Christ nous sommes invités à faire partie d’un même corps.

Prières des participants

Seigneur, que ta vie vienne remplir nos vies, que ta présence soit visible dans nos relations fraternelles

Que chacune de nos communions puisse nous rapprocher de Jésus ! Devenir peu à peu disciple…

C’est à travers ton corps, offert lors de ce dernier repas, que Tu as habité notre monde pour rencontrer, aimer, toucher, guérir, relever et ainsi Tu as donné à voir Ton Amour et Ton infinieTendresse pour les hommes