Dimanche 9 Mai : Aimez vous les uns les autres comme je vous aime
Article mis en ligne le 9 mai 2021

par Anne-Marie, Christine, Luc

Le Christ et Saint Ménas, supérieur du monastère de Baouit en Moyenne Egypte. Icône copte du VIIème siècle conservée au Louvre, à Paris.

Il y a beaucoup de messages dans cette icône.... regardez bien.... et ensuite lisez ce texte.... Avez vous eu le coup d’oeil...

Sur cette icône, deux hommes côte à côte. Ils se ressemblent : même taille, même silhouette, même regard, même rayonnement de lumière. Ils ne sont pourtant pas identiques : leurs couleurs, leurs amples vêtements et leurs gestes diffèrent.
Ils ne sont pas face à face dans une relation qui nous exclurait, mais ils partagent la même perspective. Leurs visages silencieux, leurs yeux larges ouverts nous accueillent en paix.
Le Christ est reconnaissable par la croix évoquée dans son nimbe. A son côté un compagnon de route. Jésus pose son bras sur son épaule d’un geste qui ne retient pas mais qui montre le lien qui les unit et aussi la responsabilité qu’Il lui confie. Il s’appuie sur son ami et l’envoie au- devant de Lui.
Le compagnon montre le Christ et bénit. Ce dernier geste du Christ sur la terre (Luc 24.50), propre au Sauveur sur les icônes, est accompli ici par le disciple, encouragé par son Seigneur. Bénir, c’est manifester et célébrer que Dieu veut donner la vie en plénitude.
Le Christ porte un gros volume, le disciple un rouleau : la Bonne Nouvelle. Le Christ EST la Parole en personne, Il a transmis à ses amis tout ce qu’Il a reçu de Son Père et leur demande de proclamer l’Evangile par toute la terre.

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
« Comme le Père m’a aimé,
moi aussi je vous ai aimés.
Demeurez dans mon amour.
Si vous gardez mes commandements,
vous demeurerez dans mon amour,
comme moi, j’ai gardé les commandements de mon Père,
et je demeure dans son amour.
Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous,
et que votre joie soit parfaite.
Mon commandement, le voici :
Aimez-vous les uns les autres
comme je vous ai aimés.
Il n’y a pas de plus grand amour
que de donner sa vie pour ceux qu’on aime.
Vous êtes mes amis
si vous faites ce que je vous commande.
Je ne vous appelle plus serviteurs,
car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ;
je vous appelle mes amis,
car tout ce que j’ai entendu de mon Père,
je vous l’ai fait connaître.
Ce n’est pas vous qui m’avez choisi,
c’est moi qui vous ai choisis et établis
afin que vous alliez,
que vous portiez du fruit,
et que votre fruit demeure.
Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom,
il vous le donnera.
Voici ce que je vous commande :
c’est de vous aimer les uns les autres. »

DONNE-MOI SEULEMENT DE T’AIMER

DONNE-MOI SEULEMENT DE T’AIMER
Paroles et musique : Claire CHATAIGNIER
(Prière de Saint Ignace)

1. Prends Seigneur et reçois toute ma liberté
Ma mémoire, mon intelligence, toute la volonté

Et donne-moi, donne-moi,
Donne-moi seulement de t’aimer (bis)

2. Reçois tout ce que j’ai, tout ce que je possède
C’est toi qui m’as tout donné, à toi Seigneur je le rends

3. Tout est à toi, disposes-en, selon ton entière volonté
Et donne-moi ta grâce, elle seule me suffit

Chant de Claire CHATAIGNIER, inspiré d’une prière de St Ignace de LOYOLA, et chantée par Laurent GRZYBOWSKI.

les remarques échangées lors du partage d’évangile du 7 mai

La parole devient plus vivante quand on la partage

Nous avons été aimés les premiers.
Désir de Dieu pour l’homme. Mais qu’est-ce qu’on donne à voir de cet amour ? Un amour universel qui nous invite à franchir nos propres frontières. Amour qui nous rend égal… Je ne vous appelle plus serviteurs. Ce n’est pas un amour condescendant mais une invitation à une relation de partage.

Nous échangeons d’abord sur le texte en comparant avec d’autres religions mais nous sommes avant tout invités à vivre une relation particulière ; la relation entre Jésus et son Père n’est pas faite de soumission.
Nous sommes amenés à comprendre qui est Dieu ; le terme « demeurer « est beau et apaisant ; C’est vivre quelque chose qui dure, qui accomplit, nous qui sommes souvent dans une course sans fin. Ici il y a une forme de gratuité, c’est une parole très apaisante..
La joie est manifestation qui dit la vérité de l’amour de Dieu, si elle n’est pas là, c’est qu’on n’est pas au bon endroit ! La joie est communicative , elle est rayonnante. La joie : une confiance dans les autres et le Tout-Autre .
La joie ? Elle nous fait Rayonner… un visage rayonnant qui donne envie de faire un bout de chemin. Une joie qui invite. La Joie doit être contagieuse.La joie, elle se traduit par l’accueil dans la bien veillance et l’accueil c’est important.
La joie : une ouverture ; Partager une joie ensemble. Donner, cela rend heureux cela devrait nous ouvrir à la joie et pourtant les souffrances font partie de l’amour.

Le mot commandement revient plusieurs fois, être chrétien ce n’est pas devoir respecter un règlement de bonne conduite mais c’est apprendre à accueillir Un Amour.
Jésus nous amène à l’Essentiel car Il sait que c’est la fin. Il annonce Sa mort…son amour va jusqu’au sacrifice .

Forme de tendresse et de simplicité ; Ces textes sont très beaux par rapport à la foi…
L’amitié c’est vivre la gratuité et la fidélité.
Jésus nous dit qui est Dieu dans ce texte
Jésus nous invite à entrer avec lui dans une relation d’amitié.
Dans ce texte Jésus s’adresse à ses disciples et nous fait rentrer dans l’essentiel de sa vie. Il nous partage sa Mission.
Jésus nous fait rentrer dans le mystère de Dieu, de sa vie , avec la joie parfaite. C’est une invitation à évangéliser notre propre besoin d’absolu.

Jésus était aimé de son Père. Il nous donne cet amour.Ce n’est pas un amour passager.
C’est un amour qui demeure.
Jésus appelle ses disciples ses amis..
Est ce que Jésus ne nous a pas appelé chacun à partager son amour ?
Avec cette intimité avec Jésus, on porte du fruit.
L’amour est une transmission, un mouvement.

On est là dans une relation avec le Père, sans manque , une relation féconde qui comble.
"Demeurez"… mais "allez..". Il faut se maintenir dans un souffle qui nous bouscule.
On demeure dans le souffle pour avancer.
Demeurez dans ma confiance… Dieu console. La confiance peut être en dents de scie.

La Parole devient plus vivante quand on la partage
Jésus nous dit qu’on peut entrer dans une relation avec Lui qui est de même nature que celle qu’Il a avec son Père.
Être ami d’un Seigneur qui est Jésus, c’est fort !
Il faut laisser cet amour premier parler en nous. Dieu à l’œuvre dans nos vies.
Jésus termine son discours en disant que nous devons à notre tour nous aimer les uns les autres.

Quelques intentions de prière

Merci Seigneur pour ces temps de partage qui éclaire Ta Parole.
Seigneur, je prends conscience que tu m’as choisie…cette grâce que tu me fais ,m’engage et je ne sais pas si j’en suis digne…aide moi à la faire rayonner dans la joie.
Rester dans la joie, la louange, même dans des moments de traversée difficile. Garder confiance en Ton Amour, celui du Père dans le souffle de l’Esprit.

Comment ne pas te louer, Seigneur Jésus

Comment ne pas te louer (Live)