Vendredi Saint
Article mis en ligne le 2 avril 2021
dernière modification le 1er avril 2021

par Anne-Marie, Béatrice, Christine, Claudine, Luc

En ce jour est crucifié le Créateur du monde ;

Il est couronné d’épines, lui le Roi des cieux !
Il est suspendu au bois, l’Époux de l’Église.
Devant toi, Seigneur Jésus, tout tremble et se prosterne ;
Et que toute langue chante que tu es Seigneur !
Tu acceptes nos souffrances pour nous racheter.
Tu nous laves par ton sang : efface nos péchés.
Toi qui meurs sur cette croix, pour vaincre notre mort ;
Tu effaces la sentence qui pesait sur nous !
Tu nous fais miséricorde comme au bon larron !
Ô Seigneur, dans ton Royaume, souviens-toi de nous !

 Il n’est pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime

Il n’est pas de plus grand amour - Taizé

 Un chemin de croix de résurrection

 <br width='400' height='424' />  <br width='400' height='422' />  <br width='400' height='428' />  <br width='400' height='432' />  <br width='400' height='427' />  <br width='400' height='433' />  <br width='400' height='428' />  <br width='400' height='431' />  <br width='400' height='425' />  <br width='400' height='432' />  <br width='400' height='427' />  <br width='400' height='438' />  <br width='400' height='433' />  <br width='400' height='422' />  <br width='400' height='424' />  <br width='400' height='427' />  <br width='400' height='423' />
Le chemin de Croix des malades Lourdes - Maria de Faykod
Chaque station est constituée par un unique bloc de marbre. L’oeuvre est une interprétation très intériorisée et pacifiée de la Passion. Les Chemins de Croix traditionnels comportent quatorze stations. Ils s’arrêtent à la mise au tombeau. Celui-ci se prolonge en trois stations : Marie le Samedi Saint, dans l’espérance de la Résurrection ; la Résurrection ; le pain rompu pour les disciples d’Emmaüs.

Lecture de la lettre aux Hébreux

Frères,
en Jésus, le Fils de Dieu,
nous avons le grand prêtre par excellence,
celui qui a traversé les cieux ;
tenons donc ferme l’affirmation de notre foi.
En effet, nous n’avons pas un grand prêtre
incapable de compatir à nos faiblesses,
mais un grand prêtre éprouvé en toutes choses,
à notre ressemblance, excepté le péché.
Avançons-nous donc avec assurance
vers le Trône de la grâce,
pour obtenir miséricorde
et recevoir, en temps voulu, la grâce de son secours.

Le Christ,
pendant les jours de sa vie dans la chair,
offrit, avec un grand cri et dans les larmes,
des prières et des supplications
à Dieu qui pouvait le sauver de la mort,
et il fut exaucé
en raison de son grand respect.
Bien qu’il soit le Fils,
il apprit par ses souffrances l’obéissance
et, conduit à sa perfection,
il est devenu pour tous ceux qui lui obéissent
la cause du salut éternel.

– Parole du Seigneur.

 J’élève les mains pour lesquelles Tes mains furent transpercées. J’élève mon cœur, pour lequel Ton cœur dut s’arrêter.

J’élève - Samuel Olivier

Me voici, je m’abandonne,
Premier des pécheurs et dernier des hommes,
Né de la poussière, aimé d’un Roi,
Le Roi de l’univers, aimé de toi.
À genou, mon cœur se noie
Quand je contemple la croix.

Et j’élève les mains pour lesquelles
Tes mains furent transpercées.
Et j’élève mon cœur, pour lequel
Ton cœur dut s’arrêter.
Et j’élève ma voix, le fruit de mes lèvres,
Comme un chant d’amour pour toi.

Me voici, et ma vie commence,
Moi qui méritais la mort pour sentence.
Mes chaînes sont brisées, mes murs s’effondrent,
Tu as tout changé en une seconde.
Et toujours mon cœur se noie
Quand je contemple la croix.

Et j’élève les mains pour lesquelles
Tes mains furent transpercées.
Et j’élève mon cœur, pour lequel
Ton cœur dut s’arrêter.
Et j’élève ma voix, le fruit de mes lèvres,
Comme un chant d’amour pour toi.

Ce n’est plus moi qui vis,
Ce n’est plus moi qui vis,
Ce n’est plus moi qui vis,
C’est Christ qui vit en moi.

Ce n’est plus moi qui vis,
Ce n’est plus moi qui vis,
Ce n’est plus moi qui vis,
C’est Christ qui vit en moi.

Christ qui vit en moi.
Christ qui vit en moi.
Christ qui vit en moi.

JEM1032. J’élève. Me voici, je m’abandonne
Texte de Samuel Olivier

Voir sur le site de MARIA DE FAYKOD :

 De ta croix a jailli la joie dans le monde...

Hymne à la Croix - Communauté Emmanuel