Dimanche 21 Mars : Si le grain de blé meurt, il portera beaucoup de fruits
Article mis en ligne le 20 mars 2021

par Anne-Marie, Béatrice, Christine, Claudine, Luc

Grain de blé qui tombe en terre


Grain de blé qui tombe en terre,
Si tu ne meurs pas,
Tu resteras solitaire, ne germeras pas.

Qui a Jésus s’abandonne,
Trouve la vraie vie,
Heureux l’homme qui se donne,

 Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

MP3 - 1.5 Mo
A l’écoute de l’évangile

En ce temps-là,
il y avait quelques Grecs parmi ceux qui étaient montés à Jérusalem
pour adorer Dieu pendant la fête de la Pâque.
Ils abordèrent Philippe,
qui était de Bethsaïde en Galilée,
et lui firent cette demande :
« Nous voudrions voir Jésus. »
Philippe va le dire à André,
et tous deux vont le dire à Jésus.
Alors Jésus leur déclare :
« L’heure est venue où le Fils de l’homme
doit être glorifié.
Amen, amen, je vous le dis :
si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas,
il reste seul ;
mais s’il meurt,
il porte beaucoup de fruit.
Qui aime sa vie
la perd ;
qui s’en détache en ce monde
la gardera pour la vie éternelle.
Si quelqu’un veut me servir,
qu’il me suive ;
et là où moi je suis,
là aussi sera mon serviteur.
Si quelqu’un me sert,
mon Père l’honorera.

Maintenant mon âme est bouleversée.
Que vais-je dire ?
“Père, sauve-moi
de cette heure” ?
– Mais non ! C’est pour cela
que je suis parvenu à cette heure-ci !
Père, glorifie ton nom ! »
Alors, du ciel vint une voix qui disait :
« Je l’ai glorifié et je le glorifierai encore. »
En l’entendant, la foule qui se tenait là
disait que c’était un coup de tonnerre.
D’autres disaient :
« C’est un ange qui lui a parlé. »
Mais Jésus leur répondit :
« Ce n’est pas pour moi qu’il y a eu cette voix,
mais pour vous.
Maintenant a lieu le jugement de ce monde ;
maintenant le prince de ce monde
va être jeté dehors ;
et moi, quand j’aurai été élevé de terre,
j’attirerai à moi tous les hommes. »
Il signifiait par là de quel genre de mort il allait mourir.

Le grain de blé - Ensemble vocal Resurrexit_Etienne Uberall

Texte du Chant : Le grain de blé

Le grain de blé, voici qu’il tombe en terre,
Il germera, caché dans le sillon ;
Le grain de blé, voici qu’il tombe en terre,
Force de vie, promesse des moissons.

Le grain de blé, l’heure est venue qu’il meure :
S’il ne meurt pas, le grain demeure seul ;
Le grain de blé, l’heure est venue qu’il meure :
S’il meurt, le grain demain portera fruit.

Seigneur Jésus, Ta mort est un baptême :
Des flots de vie jaillissent de ta croix ;
Seigneur Jésus, Ta mort est un baptême :
Et ton Esprit nous transfigure en toi.

 Méditations

merci à Christine pour la rédaction des échanges

La demande des grecs, de ces « nouveaux croyants » qui montent aussi à Jérusalem, c’est de voir Jésus, quand les autres vont adorer Dieu.
L’évangéliste nous invite à rentrer dans cette dynamique, à cette demande de voir, de rencontrer Jésus.
Les grecs passent par les disciples pour aller à Jésus, peut être est-ce aussi une invitation qui nous est faite de devenir des passeurs, des relais. Nous aussi, nous passons par d’autres pour approcher Jésus , dans notre vie de foi.
Les grecs, s’adressent à Philippe et André, les 1ers qui ont tout lâché pour suivre Jésus.

Qu’est ce que la Gloire de Dieu ? ce n’est pas la gloire telle que nous pouvons l’imaginer, la puissance, le pouvoir… c’est le « poids de la Présence » dit-on. Elle semble plutôt se révéler dans l’abaissement.
« L’heure est venue… » chemin progressif qui va mener à la Croix.
La parabole du grain vient expliquer comment Jésus va être glorifié.
Le grain de blé va être mis en terre, enseveli, mourir, pour porter du fruit. C’est un pari sur la vie, ce grain peut donner une multitude d’autres grains, ou rien !
Cela signifie un changement de nature, ça me parle. Une transformation, comme la chenille devient papillon (aussi symbole de Résurrection !).
Un drame se prépare, on parle de mort, se réclamer de Jésus ça engage, c’est exigeant. Se détacher de sa vie en ce monde, dépasser une vie un peu nombriliste sur « sa « vie.
A l’hôpital, face à la mort annoncée deux réactions, s’accrocher ou lâcher-prise. Remettre sa vie dans les mains de Dieu permet de mieux vivre ce passage pour le malade mais aussi pour les proches.
On vit constamment des passages, des petites morts, des transformations d’état dans notre vie. Des pages qui se tournent, se ferment.
Suivre Jésus, aller jusqu’au Calvaire… mais il finira pratiquement seul !
« Si quelqu’un me sert, mon Père l’honorera »…Jésus nous révèle un père qui considère ceux qui se mettent au service du Fils.
Comment comprendre cette affirmation ? citation » Réjouissez-vous, vos noms seront écrits dans les Cieux », Dieu se souviendra d’eux, les reconnaîtra.

les réactions des participants
De quelle gloire parle-t-on ?
Ce n’est pas la gloire qu’on imagine….
Gloire : le poids d’une présence
Mourir pour porter du fruit...
Image…. En contradiction avec le semeur qui sème pour porter la vie.
Est-ce audible….
Image très belle…. C’est un changement de nature....
Une image magnifique
Rien se perd tout se transforme
Tout le monde aime sa vie… plus on veut le garder moins on donne.
Il ne dit pas haïr sa vie mais accepter de s’en détacher...
Suivre Jésus… il y a une exigence.
Une vie donnée en toute liberté.
Qui aime sa vie (on ne dit pas qui aime la vie).
A l’hôpital lorsqu’on annonce à un malade qu’il va mourir il y a plusieurs réactions… il y a ceux qui s’accrochent… ceux qui acceptent de se préparer.
Idée : la vie nous a été donnée.
Dans sa vie… ; on ferme des pages sans cesse.
prends ma vie,Seigneur que ma vie soit prière, que ma vie ressemble à Ta vie...cet ancien chant illustre bien cet évangile
Mon Père l’honorera… ? Quel sens ?
Réjouissez vous nous vos noms seront inscrits dans les cieux…
Le Père les reconnaitra.

Prière des participants

Seigneur, nous voudrions te voir. Révèle toi dans nos vies….
Seigneur donne moi la grâce d’aimer la vie tout en me détachant de ma vie pour mettre mes pas dans tes pas.
Jésus accepte de donner sa vie pour nous : notre vie n’a d’importance que par ce que l’on donne aux autres
Jésus tu donnes ta Vie, tu acceptes de t’en dessaisir, tu fais la volonté du Père même si humainement c’est douloureux ! Que mon cœur s’ouvre à ce si grand don.
Ce texte nous parle d’une transformation, d’un changement de forme subit par le grain de blé pour porter du fruit. Dans nos vies il y a aussi beaucoup de passages, de mort à soi même pour devenir autre. Donne nous de nous laisser transformer par ton Amour pour porter du fruit, devenir serviteur de Ton Fils.
Je voudrais remercier Dieu d’ avoir partagé notre humanité.