Dimanche 13 Décembre : Joie et lumière dans nos vies
Article mis en ligne le 11 décembre 2020
dernière modification le 16 décembre 2020

par Anne-Marie, Béatrice, Christine, Claudine, Luc Baumstark

 Evangile selon saint Jean

"Au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas"

Il y eut un homme envoyé par Dieu ;
son nom était Jean.
Il est venu comme témoin,
pour rendre témoignage à la Lumière,
afin que tous croient par lui.
Cet homme n’était pas la Lumière,
mais il était là pour rendre témoignage à la Lumière.

Voici le témoignage de Jean,
quand les Juifs lui envoyèrent de Jérusalem
des prêtres et des lévites
pour lui demander :
« Qui es-tu ? »
Il ne refusa pas de répondre, il déclara ouvertement :
« Je ne suis pas le Christ. »
Ils lui demandèrent :
« Alors qu’en est-il ?
Es-tu le prophète Élie ? »
Il répondit :
« Je ne le suis pas.
– Es-tu le Prophète annoncé ? »
Il répondit :
« Non. »
Alors ils lui dirent :
« Qui es-tu ?
Il faut que nous donnions une réponse
à ceux qui nous ont envoyés.
Que dis-tu sur toi-même ? »
Il répondit :
« Je suis la voix de celui qui crie dans le désert :
Redressez le chemin du Seigneur,
comme a dit le prophète Isaïe. »
Or, ils avaient été envoyés de la part des pharisiens.
Ils lui posèrent encore cette question :
« Pourquoi donc baptises-tu,
si tu n’es ni le Christ, ni Élie, ni le Prophète ? »
Jean leur répondit :
« Moi, je baptise dans l’eau.
Mais au milieu de vous
se tient celui que vous ne connaissez pas ;
c’est lui qui vient derrière moi,
et je ne suis pas digne
de délier la courroie de sa sandale. »

Cela s’est passé à Béthanie, de l’autre côté du Jourdain,
à l’endroit où Jean baptisait.

Quatre bougies brûlaient dans leur bougeoir de l’Avent. Le silence régnait, et on entendait les bougies se parler.

La première bougie soupira et dit : "Mon nom est Paix, je brille d’une lumière claire, mais les humains ne souhaitent pas la paix, il ne me veulent pas". La flamme se réduisit et finit par s’éteindre.

La deuxième bougie dit : "Mon nom est la Foi, mais je suis devenue inutile. Les humains ne souhaitent plus connaître Dieu. Ma flamme n’a plus de sens". Elle s’éteignit.

Triste et avec une douce voix, la troisième bougie dit : "Mon nom est Amour, je n’ai plus la force de brûler, les humains m’ignorent, ils ne voient qu’eux-mêmes et pas ceux qu’ils devraient aimer". Et la troisième bougie s’éteignit également.

Un enfant arriva les larmes aux yeux : "Votre rôle est de brûler et non pas de vous éteindre". Soudain on entendit la voix de la quatrième bougie : "Ne t’inquiète pas, aussi longtemps que je brûle, je peux rallumer les autres. Mon nom est Espoir."

L’enfant prit la flamme de l’Espoir et ralluma celle de la Paix, de la Foi et de l’Amour.

Beethoven - Symphonie n9 (Ode la joie) - Choeur de Radio France

 Le banquet de la parole : une parole à partager

Laissons nous bousculer, interroger par la Parole !
Partageons et avançons tous ensemble !
L’espace ouvert sous cet article est ouvert à chacun. Il suffit de laisser votre message en répondant ici.

le troisième dimanche de l’avent à Messimy