Dieu est Amour, Amour révélé par son Fils, agissant par l"Esprit
Article mis en ligne le 6 juin 2020
dernière modification le 7 juin 2020

par Anne-Marie, Béatrice, Cécile Marcaud, Claudine, Luc Baumstark

 Dieu a tant aimé le monde

Glorious - Vienne ta grace -

Viens nous abreuver de lumière de bienveillance et de clarté

Ta miséricorde éternelle vient dans nos cœurs tout relever
Et tomberont toutes nos lois quand viendra la gloire des cieux
Et je répondrai dans la Foi Tu es mon Seigneur et mon Dieu

Vienne Ta Grâce en nos misères
Et dans la grandeur de Ton nom
Viens déposer sur notre terre
La douceur de Ta guérison

Vienne l’Esprit qui nous libère
Et dans la beauté de Ton nom
Naît dans le cœur de notre Père
L’amour infini du pardon

Quand Ta Parole est prononcée la mort est vaincue par la Vie
Et dans tous nos cœurs délaissés se manifeste Ton Esprit
Que vienne en nos vies le réveil que Ton amour a désiré
Dans la Foi je ne tremble pas car Jésus ma vertu c’est Toi
Pour nous le verbe s’est fait chair parmi nous Il a demeuré
Il vit en nous et nous éclaire Sa grâce en nous s’est déversée
Nos yeux verront ce que ton cœur à chacun de nous veut donner
Que par l’Esprit de notre Père en nous Jésus vienne habiter

 Evangile de Jésus Christ selon ST Jean

Dieu a tellement aimé le monde
qu’il a donné son Fils unique,
afin que quiconque croit en lui ne se perde pas,
mais obtienne la vie éternelle.
Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde,
non pas pour juger le monde,
mais pour que, par lui, le monde soit sauvé.
Celui qui croit en lui échappe au Jugement ;
celui qui ne croit pas est déjà jugé,
du fait qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.

Méditation du groupe liturgique de Brindas

Non, notre Dieu n’est pas un Dieu solitaire, éloigné des hommes, enfermé dans sa toute-puissance,
Notre Dieu n’est pas le Dieu des philosophes, un concept, une notion désincarnée, voire une utopie.
Notre Dieu n’est pas non plus un dieu-pharaon, tyrannique, un roi qui menace, qui punit, qui brise ses sujets.
Non, notre Dieu n’est pas ce genre de Dieu.
Notre Dieu est plutôt un Dieu proche, convivial ,se montrant sous les visages de trois personnes. Cette Trinité est faite d’une relation d’amour et de don entre un Père (Mère pour certains), créateur et source inépuisable de générosité ; et un Fils, Jésus, un frère pour nous en humanité (c’est inouï de savoir qu’ainsi chacun de nous est associé à la Trinité !), en relation intime avec le Père dont il est l’expression (le Verbe) ; et aussi l’Esprit, qui anime cette relation entre ces personnes, qui l’inspire et la vivifie et qui, moyennant notre adhésion, vient franchir nos portes verrouillées par nos peurs ou nos ambitions. Louis

Seigneur Jésus,merci pour ce partage en Ta présence, pour ce voyage avec Toi jusqu’à la Création d’Adam et du monde...Monde sauvé par le Don de ta vie sur la Croix, par le Don du Père au monde...Même mouvement, même Dieu. Un seul Dieu , Père et Fils unique, Un dans l’Amour.Seigneur Jésus, aide-moi à maintenir vivante de la Vie de l’Esprit, la liberté responsable que donne la foi en Toi.
Amen.Bernard

Ce texte est un extrait de la réponse de Jésus à la question de Nicodème :
Naître d’eau et d’Esprit … naître d’en-haut … « Comment cela peut-il se faire ? » (Même question que celle de Marie à l’ange de l’Annonciation)

En se comparant au serpent du désert de l’Exode, exposé dressé pour guérir ceux qui le regardent, Jésus vient de dire :
« Ainsi faut-il que soit élevé le Fils de l’homme, afin que tout homme qui croit en Lui ait la vie éternelle »

Et comme le ventre d’une femme enceinte proche d’accoucher, ce texte est … « énorme » !
En seulement 3 versets on peut y entendre, proclamés par Jésus :

- le mystère de l’Incarnation : Dieu a donné au monde son Fils unique ;
- le mystère de la Rédemption : l’accès ouvert à la vie éternelle par la mort et la résurrection du Fils unique ;
- le mystère du salut par la foi pour chaque homme, et pour le monde entier !
- le mystère de l’amour de Dieu, dans son être même en relation réciproque Père - Fils,
et son amour donnant et pardonnant, soumis à la liberté de l’homme, mais ayant l’initiative de partager avec les hommes sa vie trinitaire, la vie éternelle !

Enfin, le Dieu de Jésus-Christ n’est pas un juge qui condamne le pécheur.
Seul « celui qui n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu est déjà jugé »
Ce nom du Fils unique, c’est celui dont parlait Isaïe en 9,5 :
« Un enfant nous est né, un fils nous a été donné, il a reçu le pouvoir sur ses épaules, et on lui a donné ce nom :
conseiller- merveilleux, Dieu - fort, Père – éternel, Prince – de – paix
Françoise.

Seigneur Jésus, l’immensité et le tragique de ce texte m’écrase. Tout est dit, tout est là, à contempler, à recevoir, à vivre ! Sans me démettre de ma liberté, m’en remettre toute entière dans ce don et ce pardon, sous-jacents à tout le reste …
Seigneur je crois, viens en aide à mon peu de foi ! AMEN
Françoise

 Dimanche de la Trinité mais aussi la Fête de toutes les mamans.

Merci à Enguerand qui , pour cette occasion a composé cette belle prière à Marie :

Ave Maria

Ave Maria

pour terminer par un sourire, une petit blague mignonne..à partager avec ses amis sans modération !

Un petit garçon ouvre la grosse bible familiale.
Il est fasciné et regarde les vieilles pages jaunies. Soudain, quelque chose tombe de la bible.
Il ramasse l’objet, le regarde attentivement et voit que c’est une vieille feuille d’érable qui avait été pressée entre les pages.
« Maman, regarde ce que j’ai trouvé ! »
« Qu’as-tu trouvé là, mon chéri ? » demande sa mère.
Avec une voix étonnée, il répond :
« Je pense que c’est le sous-vêtement d’Adam. »