Messages du Père Norbert

« Norbert, l’humain parle ».

Article mis en ligne le 30 mai 2020

par Norbert Otero

Bien-Aimé(e)s de Dieu,

Au moment où nous nous engageons dans le processus de déconfinement pour retrouver peu à peu nos célébrations de messes, la vie de nos sept églises dans leur fonctionnement, je puis affirmer, au regard de cette guerre imposée par le Covid 19 que nos liens tissés ensemble ont mieux résisté aux attaques et effets dévastateurs du Coronavirus découvert en 2019.
J’espère et crois que nous aurons le dernier mot sur celui-ci.

Pour cela, nous ne pouvons pas passer de l’aujourd’hui à demain, c’est-à-dire au processus de déconfinement, sans revoir ce qui était la situation du confinement.

Pendant cette guerre aux batailles féroces, je voudrais saluer toutes ces générales qui ont dit et conseillé aux prêtres du doyenné qu’il fallait résister au Coronavirus par la prudence, la concorde entre nous et la Foi. Ces générales sont les laïques en Mission ecclésiale et secrétaires des paroisses de notre doyenné (Isabelle, Virginie, Lydie, Catherine, Chantal, Émilie, Claudine) et parmi lesquelles on trouve un homme, le général Gérard.

Grâce à cette équipe et à la mobilisation de tous les paroissiens, nous avons rencontré des généraux de terrain : Denis, Arnaud, Nicolas, Bernard, Michel et la générale Marianne sans oublier l’officier supérieur et conseiller technique Clément, les jeunes officiers avec leur courage et détermination (Capucine, Garance, Juliette et Victor) qui nous ont permis de vivre les messes transmises par le canal YouTube. Qu’ils en soient remerciés infiniment.

Ma reconnaissance va aussi aux enfants, jeunes, personnes adultes qui ont chanté et lu depuis leur maison pour faire vivre notre communauté malgré les épreuves. Je n’oublie pas le conseiller spécial et directeur des opérations au quartier général, Luc et son équipe « Diaconie » ainsi que les larges secteurs publics de Watshap Paroisse qui ont été d’une force à ne pas baisser les bras face à la virulence du Covid 19.

Ici me vient à l’esprit cet appel d’une paroissienne de Brindas, pharmacienne de son état, qui m’affirmait : « Norbert, l’humain parle ». Elle m’a permis de réaliser à quel point nous étions marqués par cette pandémie. Qu’elle en soit remerciée.

Je me permets de saluer aussi le courage et la détermination de nos maires et de leurs équipes de crise qui ont été un véritable soutien pour les populations de notre communauté. Merci aux CAS pour leurs gestes de solidarité auprès des personnes dans le besoin et aux paroissiens qui ont collaboré avec eux.

Notre forme et notre force ont été aussi alimenteés par la caserne de l’intendance qui allait de Vaugneray, Grézieu la Varenne, Pollionnay, Brindas, St Laurent de Vaux, Thurins à Messimy. Que tous les officiers généraux et leurs troupes de l’intendance qui nous ont nourris pendant ce temps délétère trouvent ici ma reconnaissance et ma gratitude.

Bien-Aimé(e)s de Dieu, nos armes étaient le respect des mécanismes-barrières,
notre foi en la vie et aux autres, la prière.

Pendant que nous allons ré-ouvrir nos églises, je voulais saluer spécialement nos 6 coordinateurs aux 7 clochers. Votre collaboration avec l’équipe pilote qui œuvre pour l’ouverture de nos espaces de prière témoigne de la vitalité malgré tout de notre paroisse. Cette équipe pilote est composée de certains pères de famille, d’un membre de l’EAP, Matthieu, et d’un coordinateur, Clément. Nous espérons que les choses iront pour le mieux.

Nous pouvons ensemble vaincre le Coronavirus en évitant de prendre des risques, c’est-à-dire ne pas respecter les règles que nous nous donnons pour nous protéger.

Je pense au regard de ma vie auprès de vous que tout ira pour le mieux et je vous en remercie infiniment.

Je n’oublie pas de remercier ici les Pères Pierre et Paul dans ces moments difficiles de notre histoire pour leur foi, leur attention. Leurs témoignages comme le vôtre nous permettront de gagner des batailles qui se présenteront à nous.

Aussi, au regard de ceux qui sont passés vers le Père pendant ces moments-ci, je pense aux familles éprouvées, je pense à cette personne de l’équipe « funérailles » qui m’a dit :
Père, je m’occuperai de la partie sud de la paroisse pour les funérailles et vous, vous pourrez vous occuper de la partie nord. Merci à elle. Nous aurons l’occasion avec toute l’équipe « funérailles » de notre paroisse de réaliser en souvenir des défunts de cette période une ou deux messes …. le sujet est encore en réflexion.

Aujourd’hui j’espère et crois que les moyens seront en notre faveur pour nous protéger et avoir le dernier mot sur le Coronavirus.

Mes prières et mes bénédictions pour l’ensemble de notre paroisse, doyenné et les personnes qui y habitent. Que les prêtres de notre doyenné trouvent ici l’expression de ma profonde reconnaissance et ma communion fraternelle.

Ensemble nous pourrons mieux répondre aux aspirations et attentes de tous nos paroissiens et par voie de conséquence de notre doyenné.

Christ, Maître de l’Histoire et de la Vie, que ta paix nous accompagne en ce temps d’incertitude. Que la force et la puissance de l’Esprit Saint nous embrasent pour faire face à la vie et répondre à la mission qui est la nôtre.

Bien-Aimé(e)s de Dieu merci à tous et bonne fête de la Pentecôte.

Père Norbert OTERO