Marie, l’heure est venue
Article mis en ligne le 21 mai 2020

par Luc

Aiguilles de Bavella

Christina Pluhar - L’Arpeggiata : Maria (sopra la Carpinese) from Via Crucis

Texte : Corse

Maria,
O di senteli grida,
Ci portanu l’angunia
Chi l’ora he venuta ava
Maria,
O tempu un ne ferma piu,
A morte e cusi sia
U to figliolu Ghjesu
Tandu penserai a tanti ghjorni e tanti mesi
Per ghjunghjene oghje a tamanti malani
E per ch’ella sia piu dolce la toia offesa
Maria, ava n’un ti scurda
Da li primi passi soi a la prima parolla
Eri tu la mamma d’ogni stonda e d’ogni pientu
E piu che la vita un si trova piu bella scola
Maria, l’ora he venuta ava
Maria, Maria.
Maria,
O li sentu avvicina,
Avanzanu per la via
Un he piu tempu a pensa
Maria,
So ghjunti a piglia Ghjesu,
Cusi duru ch’ella sia
Speranza un ne ferma piu
Da li primi passi soi a la prima parolla
Eri tu la mamma d’ogni stonda e d’ogni pientu
E piu che la vita un si trova piu bella scola
Maria, l’ora he venuta ava
Quandu a raggione he vinta sola da la forza
Tandu un arrega che dulore e scimitar
E l’omi so qui portanu dolu e viulenza
Maria, nimu un li parera
Maria, Maria.

Texte en français Marie, (...)

Texte en français Marie,
J’entends les clameurs
Qui nous annoncent l’agonie
Car l’heure est venue.
Marie,
Il ne reste plus de temps.
C’est la mort annoncée
De ton fils Jésus.
Rappelle-toi ces jours et ces mois
Pour arriver à ce jour funeste.
Et pour que ta douleur soit plus douce
Marie, souviens-t-en à présent.
De ses premiers pas à ses premiers mots
Tu as été la mère de chaque instant, de chaque sanglot
II n’y a pas de plus belle école que la vie.
Marie, l’heure est venue.
Marie,
Marie,
Marie,
Je les entends approcher,
Ils avancent sur le chemin,
L’heure n’est plus aux souvenirs.
Marie,
Ils sont venus chercher Jésus.
Aussi dur que cela puisse être
Il n’y a plus aucun échappatoire.
De ses premiers pas à ses premiers mots
Tu as été la mère de chaque instant, de chaque sanglot
II n’y a pas de plus belle école que la vie.
Marie, l’heure est venue.
Quand la force l’emporte sur la raison
On ne peut attendre que douleur et folie
Les hommes sont là et avec eux la rage et la violence.
Marie, rien ne les arrêtera.
Marie, Marie.

Christina Pluhar - L’Arpeggiata : Maria (sopra la Carpinese) from Via Crucis
Barbara Furtuna

0 | 8

 <br width='400' height='233' />  <br width='400' height='233' />  <br width='400' height='233' />  <br width='400' height='233' />  <br width='400' height='233' />  <br width='400' height='233' />  <br width='400' height='535' />  <br width='400' height='233' />

0 | 8