Aucun de vous ne me demande : “Où vas-tu ?"
Article mis en ligne le 19 mai 2020

par Luc

Les jours passent.... le Christ nous prépare, encore et encore, à son départ et nous adresse ses dernières paroles. Des paroles qui doivent nous aider à vivre le temps qui vient. Il nous invitait hier à nous préparer à rendre témoignage, il nous annonce aujourd’hui une bonne nouvelle, nous ne serons pas seul. Il va nous envoyer un Défenseur.

Je vous enverrai l’Esprit de vérité, dit le Seigneur ; il vous conduira dans la vérité tout entière.

JPEG

« Si je ne m’en vais pas, le Défenseur ne viendra pas à vous » (Jn 16, 5-11)

Evangile

Evangile selon Saint Jean

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
« Je m’en vais maintenant auprès de Celui qui m’a envoyé,
et aucun de vous ne me demande : “Où vas-tu ?”
Mais, parce que je vous dis cela,
la tristesse remplit votre cœur.
Pourtant, je vous dis la vérité :
il vaut mieux pour vous que je m’en aille,
car, si je ne m’en vais pas,
le Défenseur ne viendra pas à vous ;
mais si je pars, je vous l’enverrai.
Quand il viendra, il établira la culpabilité du monde
en matière de péché, de justice et de jugement.
En matière de péché,
puisqu’on ne croit pas en moi.
En matière de justice,
puisque je m’en vais auprès du Père,
et que vous ne me verrez plus.
En matière de jugement,
puisque déjà le prince de ce monde est jugé. »

Seigneur, je suis triste de te voir partir, et tu t’étonnes de ce que je ne te pose pas la bonne question. Tu nous quittes et tu voudrais que je m’inquiète de où tu vas. Ce que je vois, c’est que tu pars, c’est tout. J’ai l’angoisse de nous retrouver dans la solitude face à un monde vide de sens, face aux épreuves, sans l’envie ni la force de les surmonter. Partagé entre un espoir que tu as suscité et un espoir déçu. Une promesse sans lendemain. Alors tiens, puisque tu me le suggères : Où vas-tu ? Vers celui qui t’a envoyé ? Celui qui fait vivre ? Celui qui est en toute chose ? Celui qui tient dans ces mains le monde et le temps.
Ou vas-tu ? Alors que tu es encore là. Où vas-tu ? alors que tu veux demeurer en nous ? Voilà une question qui me force à me retourner, à ne plus regarder vers le bas : sur ce qui enferme, sur ce qui oppresse, sur ce qui détruit. Me retourner pour lever les yeux vers une réalité nouvelle : tu ouvres les cieux, tu crées un passage, tu permets à l’Esprit qui planait sur les eaux comme au début de la création à venir féconder la terre, à panser mes plaies et guérir les blessures de tous ceux qui vivent l’exil. Une ouverture qui laisse la vie jaillir au coeur du monde. Je retiens de ce que tu me dis ce soir, qu’il ne s’agit pas d’une promesse : mais bien d’une réalité immédiate, sensible. Oui, le prince de ce monde est déjà jugé. Il n’a plus prise sur ce qui fait vivre, car nous vivons désormais dans l’espérance . Délivre nous du mal Seigneur, car sa main est encore sur nous. Que vienne notre défenseur.

Méditation Luc
 <br width='400' height='620' />  <br width='400' height='384' />  <br width='400' height='476' />  <br width='400' height='498' />  <br width='300' height='405' />  <br width='400' height='498' />  <br width='400' height='577' />  <br width='333' height='500' />  <br width='333' height='423' />  <br width='400' height='520' />  <br width='400' height='426' />

Ces enluminures insistent chacune à sa façon sur le mystère de l’ascension. Le Christ est là, Il s’en va mais il reste présent, il part vers le Père, mais il envoie un défenseur. Il nous quitte, mais il demeure en nous. Il part mais il revient. Toute la création est en attente.

Vous verrez les cieux ouverts... Le Christ ne s’enfuit pas par une porte dérobée, il ouvre une brèche béante entre le ciel et la terre et de là comme au jour de la création, l’esprit qui planait sur les eaux va fondre sur nous pour nous recréer en profondeur, alors nous deviendrons ce que nous sommes réellement dans le projet de Dieu...

En toute confiance, laissons l’Esprit Saint travailler en nous...

Vous verrez les cieux ouverts (Fraternités Jérusalem)

L’Esprit Saint nous invite à partager ce que nous inspire ce texte. C’est dans le partage de la Parole que jaillit la Vie. La vie à profusion.
(Utiliser le forum si dessous.)
Nous pouvons également déposer une prière dans la colonne de droite.