L’accueil...par téléphone

Témoignage de Francine Odin, responsable du Secours Catholique du secteur

Article mis en ligne le 7 mai 2020

par Claudine Curtil

J’apprécie l’échange téléphonique car il donne à l’accueil une autre dimension à travers une véritable rencontre.
Quand je fais un numéro, j’ai en tête le « contexte » de la situation, je me remémore le ou les visages mais mon « allo ! » s’ouvre en « terre inconnue ».
Si j’appelle une famille, est ce Monsieur ou Madame qui va répondre ?
Le « allo ! » qui décroche est souvent dit d’une voix neutre, fatiguée, lasse… A ce moment là, je me permets de m’introduire dans l’intimité de la famille ou de la personne seule.
Le contact est fragile et chaque mot prend une intensité particulière. Pas de fioritures… pour parler simplement « on ne tourne pas autour du pot » !
Au ton de la voix, je perçois très vite, dans quel état la personne se trouve. C’est infime…
Une fois que je me suis présentée, la « détente » s’opère…
Je ne suis pas dans la posture de l’accueillante qui reçoit dans un lieu d’accueil.
Je n’ai personne face à moi, donc plus de préjugés ni de réactions inconscientes que le mental sait si bien provoquer.
Ce n’est pas un couple qui me rencontre pour un aide quelconque, c’est moi qui « entre » dans la famille, sans filtre. La parole est vraie, authentique.
L’entretien se concentre parfois simplement sur des nouvelles de la famille, du contexte actuel sans qu’il y ait un besoin matériel évoqué : dans ces cas là, c’est un moment presque joyeux passé avec la maman.
Par contre lorsque la situation est plus grave, l’homme seul, isolé et sans ressources semble un peu apaisé lorsque je lui dis « vous n’êtes pas seul » . La solitude, en effet, ajoute à la charge cumulée des difficultés matérielles et des lendemains incertains.
Que dire de ces mamans musulmanes qui gardent une force et une foi inébranlables pour protéger leurs enfants contre cet environnement anxiogène et finissent souvent l’entretien par un « Dieu vous bénisse ! »
Quoiqu’il en soit je peux dire que l’entretien téléphonique permet de tisser de liens où l’humanité prend tout son sens.