Témoignage d’un écoutant de "Chrétien à l’écoute"

Bénévole à Chrétiens à l’écoute, je viens, ici, témoigner de mon expérience durant mes permanences.

Article mis en ligne le 4 mai 2020
dernière modification le 30 avril 2020

par Claudine Curtil

C’est bien difficile d’écouter en cette période de pandémie mondiale qui occasionne en chacun de nous de l’anxiété et de l’angoisse. Lors des écoutes, j’ai fait face à la peur, la colère, l’injustice, la tristesse, la culpabilité… Ces sentiments et émotions sont également bien présents en moi au moment de mes permanences. Pas facile ! Je me devais d’être à la hauteur de la tâche. Alors je demandais au Seigneur d’avoir une oreille attentive et qu’il mette sur mes lèvres les paroles qui apaisent et réconfortent. Il ne m’a pas toujours écouté !
Une grande majorité de ceux qui m’ont appelé sont des personnes qui souffrent de solitude. Ils vivent dans un isolement relationnel et/ou géographique. Ils se sentent très souvent incompris. Avec les autres bénévoles nous leur offrons un espace d’écoute et de prières pour ceux qui le souhaitent. Durant mes dernières permanences, j’ai réalisé que pour eux le confinement n’était pas quelque chose de nouveau. La solitude, l’isolement, ils le vivaient bien avant le coronavirus. Ce sont des confinés de la solitude, si je peux m’exprimer ainsi. Pendant cette épidémie, ils vivent encore plus mal leur solitude.
Parmi les personnes qui décrochent leur téléphone pour joindre « Chrétiens à l’écoute » il y a également des personnes qui souffrent de troubles de santé mentale : bipolaires, schizophrènes et dépressifs. En dehors de quelques uns qui tiennent des propos incohérents, j’ai ressenti encore une grande souffrance liée à la solitude et l’inquiétude de ne pas pouvoir consulter leur médecin ou leur psychiatre. Ils y avaient aussi ceux qui avaient beaucoup d’aigreur vis-à-vis de leur tuteur ou curateur.
Enfin il m’est arrivé d’avoir des personnes qui m’ont confié leurs difficultés affectives qu’ils n’osent pas confier à leur propre entourage. Ils nous téléphonent car ils ont la garantie de la confidentialité et de l’anonymat.
Avec tous les bénévoles de » Chrétiens à l’écoute », nous permettons à toutes ces personnes de déposer leurs détresses qu’elles soient matérielles, psychologiques ou spirituelles. Très souvent à la fin de la communication, en nous séparant, ces personnes nous disent : « Merci de m’avoir écouté » d’autres ajoutent : « Heureusement que ce service existe, ça m’a fait du bien de pouvoir parler… »
Oui, l’écoute est un exercice bien plus difficile que je ne le pensais en m’engageant dans ce service. Je dois rester humble, je ne suis qu’un simple serviteur. Quand je suis « en forme » je raccroche en portant sur l’autre un regard d’amour. Autrement je prie pour toutes ces personnes qui appellent et je présente leurs souffrances au Seigneur.
Un(e) écoutant(e) de la paroisse Saint Alexandre.

Durant cette période de confinement, l’équipe de Chrétiens à l’écoute a fait en sorte que les permanences soient assurées tous les jours de 12h à minuit. Habituellement nous assurons tous les jours 2 permanences : de 12h à 16h et de 20h à 24h.
Chrétiens à l’écoute, un seul numéro : 04 78 81 48 88 (appel gratuit). Si vous êtes intéressé(e) pour devenir écoutant(e) veuillez laisser votre nom et vos coordonnées sur le site : chretiensalecoutelyon@gmail.com