Avec Nicomède
Article mis en ligne le 21 avril 2020

par Pierre Willermoz
Fleurs dans le désert du Chili

« Nul n’est monté au ciel sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme » (Jn 3, 7b- 15)

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là,
Jésus disait à Nicodème :
« Il vous faut naître d’en haut.
Le vent souffle où il veut :
tu entends sa voix,
mais tu ne sais ni d’où il vient ni où il va.
Il en est ainsi
pour qui est né du souffle de l’Esprit. »
Nicodème reprit :
« Comment cela peut-il se faire ? »
Jésus lui répondit :
« Tu es un maître qui enseigne Israël
et tu ne connais pas ces choses-là ?
Amen, amen, je te le dis :
nous parlons de ce que nous savons,
nous témoignons de ce que nous avons vu,
et vous ne recevez pas notre témoignage.
Si vous ne croyez pas
lorsque je vous parle des choses de la terre,
comment croirez-vous
quand je vous parlerai des choses du ciel ?
Car nul n’est monté au ciel
sinon celui qui est descendu du ciel,
le Fils de l’homme.
De même que le serpent de bronze
fut élevé par Moïse dans le désert,
ainsi faut-il que le Fils de l’homme soit élevé,
afin qu’en lui tout homme qui croit
ait la vie éternelle. »

Méditation de Pierre Willermoz pour entrer dans ce texte

Pierre Willermoz

Avec Nicodème,
j’ai de la peine à saisir les paroles de Jésus.
Contempler le « Fils de l’homme élevé de terre »
pour avoir la Vie ;
C’est Ton Fils sur la croix qui est vainqueur de la mort.
Il manifeste que Toi Seigneur Tu n’es que don.
Pour T’accueillir, je dois me déposséder de tout.
La première communauté chrétienne avait bien saisi cela.

Donne-moi, d’être serviteur et non propriétaire,
de savoir aimer gratuitement, de refuser toute idole.

Et comment suivre le vent de l’Esprit ?
Comment accepter d’être sans cesse désinstallé ?
Même dans ma foi, je ne peux que rester assoiffé.
Je ne suis qu’un chercheur de Ta présence,
La Bible, la prière, les sacrements
m’invitent à aller toujours de l’avant.
La voix du Vent de l’Esprit m’amène à Te reconnaître
dans toutes Tes créatures, en particulier mes frères en humanité.
Donne-moi, Seigneur, de ne pas m’installer
aussi bien dans des biens matériels
que dans des idées toutes faites
sur la vie, l’humanité et ma Foi.

L’Esprit Saint nous invite à partager ce que nous inspire ce texte. C’est dans le partage de la Parole que jaillit la Vie. La vie à profusion.
(Utiliser le forum si dessous.)
Nous pouvons également déposer une prière dans la colonne de droite.