Message du mois de mai

Bien-Aimé(e)s de Dieu,

Nous voilà au début du mois de Mai 2020 – Le mois de Mai c’est le mois où nous prions de façon intense la Vierge Marie. C’est aussi le moment où nous devrions vivre les célébrations de Première Communion selon les habitudes dans la Paroisse Saint Alexandre. Cette année, hélas, elle ne sera pas comme les autres années …. il n’y aura pas de temps fort de notre vie de foi avec les enfants, accompagné de belles fêtes et de bons repas. Le temps du confinement est toujours là.

Cependant nous essayons de nous rencontrer par le moyen de Waths Paroisse St Alexandre, site diaconie.fr/saintalexandre, youtube pour les messes du Dimanche à 10H30. Nous venons de vivre une réunion avec l’équipe qui porte et conduit la vie de la Paroisse (Équipe d’Animation Paroissiale) que nous nommons joliment E.A.P.

Les rencontres physiques restent rares. Dans cette rareté, en circulant un jour sur les routes de Vaugneray, je croise Paul qui lui a fait sa première communion l’année dernière en l’église Saint Antoine, accompagné lors de cette messe par le Père Pierre. Cet enfant connu sous le petit nom de « Saint Paul » m’apostrophe. J’ai suivi la messe du Jeudi Saint sur Youtube. Et il continue : Comment est-ce possible de rejoindre les autres comme Jésus puisque tu nous demandes de vivre ainsi ? Avec sourire, je lui dis : ta question a des allures de la question de la Vierge Marie à l’Ange Gabriel lors de l’Annonciation – Que la Vierge Marie nous vienne en aide pendant ce temps de confinement.

Après quelques secondes de réflexion, je sors de moi : cela est possible parce que le Seigneur Jésus est le premier à nous rejoindre. Étant à nos côtés, il nous marque dans notre âme, esprit, corps, cœur y compris, de sa présence. Ainsi nous portons dans nos vies la Vie de Jésus. Encore faudrait-il accepter que le Seigneur se manifeste dans nos vies en lui disant : Oui, agis en moi.

Après notre dialogue court en respectant les mesures barrières du temps de confinement, je rentre à la Maison Paroissiale de Vaugneray. En ouvrant mes mails, je tombe sur celui des enfants de Brindas qui se préparent à la Première Communion. Une des filles du groupe qui a déjà célébré sa première communion, la reine Astrid, posait avec les membres du groupe cette question aux trois prêtres de la Paroisse : « Pourquoi le prêtre met-il un tout petit peu d’eau dans le vin » ? Ma réponse à Astrid, Jules, Romain, Maxence et tout le groupe de Brindas sans oublier Messimy (Vasco ….) Thurins (Thimoté, Baptiste) Vaugneray.Saint Laurent de Vaux, Grézieu la Varenne, Pollionnay, tous les enfants de la Paroisse Saint Alexandre et les personnes adultes qui les accompagnent, sera simplement les paroles qui accompagnent ce geste de l’eau dans le vin. Pendant ce geste le prêtre dit ceci « comme cette eau se mêle au vin pour le sacrement de l’Alliance, puissions-nous être unis à la divinité de celui qui a pris notre humanité ».

C’est cette relation avec le Seigneur qui donne aujourd’hui encore – malgré la situation difficile que nous connaissons – le désir et le courage d’aller rejoindre les autres. Je découvre cette force fraternelle par les liens de trouvailles Waths Paroisse St Alexandre, site diaconie.fr/saintalexandre, le travail par l’outil de communication Zoom ….La communion ecclésiale se manifeste. Là, nous réalisons que la communion c’est Jésus qui nous la donne, alors nous pouvons avec joie aller rejoindre les autres comme lui.

Chers et chères enfants courage ! Nous allons repousser la célébration de vos communions à l’automne. Et là rassurez- vous, cela sera la fête. Édouard je n’ai pas oublié l’invitation au repas de première communion de la grande Manon, ta sœur. Cette année, nous nous obligeons à être aux côtés de tous les enfants qui vont communier pour la première fois dans notre paroisse. Nous ferons partout les célébrations.
Avant ce moment des fêtes, j’aimerais poser aux enfants cette question : Lors de nos messes le mot REDEMPTION revient très souvent. Quelle est la signification de ce terme ? A chaque équipe de travailler la question et d’apporter des réponses.

Bien-Aimé(e)s de Dieu, dans ce monde nous sommes le reflet de l’image du Christ.
Demandons au Seigneur, jour après jour, les grâces d’être vraiment un seul corps, c’est-à-dire son corps pour le bonheur du monde.
Le révérend Marc Antoine, enfant de chœur à Saint Laurent de Vaux et Vaugneray affirme que lors des messes il crée des miracles. Alors Père des cieux et Seigneur de l’Univers, toi qui écoutes la prière de tes enfants, donne-nous la grâce de produire de petits miracles au quotidien.

Bien-Aimé(e)s de Dieu, union de prière.